26/10/2007

Un cas de rage à Beersel

La suspicion de rage chez un jeune chien d'un habitant de Beersel a été confirmée par l'Institut Pasteur, annonce jeudi soir l'Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) dans un communiqué.

L'animal avait été euthanasié le 20 octobre suite à des symptômes de rage très relevants diagnostiqués par le vétérinaire traitant. Le deuxième chien de la famille a lui aussi été euthanasié et les résultats des analyses sont attendus.

Selon l'AFSCA, cette apparition "accidentelle" d'un cas de rage en Belgique a pour origine l'importation illégale d'un animal en provenance du Maroc.

Le chien était une femelle croisé labrador, de couleur noire avec des taches blanches au poitrail et au bout des pattes. "L'animal a notamment fréquenté le parc Schavey à Beersel, entre le 1er et le 20 octobre où, compte tenu de son jeune âge et de l'absence de dressage, il n'aurait croisé que peu de congénères", affirme l'Agence. L'enquête a pu établir que l'animal aurait été contagieux depuis le 2 octobre 2007.

Une réunion de crise a réuni jeudi les experts de l'Institut Pasteur, de la Vlaams Agentschap Zorg en Gezondheid, de l'Institut de Santé publique et de l'AFSCA. Plusieurs mesures ont été décidées dont l'information des bourgmestres des communes concernées quant aux mesures à prendre et l'appel aux personnes ayant eu un contact depuis le 2 octobre (voire par mesure de sécurité, le 28 septembre dans le cadre du match de hockey à Uccle sport) avec l'animal ou par l'intermédiaire de leur propre animal domestique, afin de se faire connaître et d'appliquer les mesures prophylactiques nécessaires via leur médecin traitant ou leur vétérinaire.

"En application de l'AR du 10/02/67, dans les communes de Beersel, Rhode St Genèse, Drogenbos, Linkebeek, Uccle, St Pieters Leeuw et Braine l'Alleud: obligation de tenir en laisse tous les chiens de la zone concernée, même en dehors de celle-ci; vaccination vivement conseillée pour les chiens et les chats de la zone; maintien conseillé des chats à l'intérieur", détaille encore le communiqué.

Il est par ailleurs fortement conseillé de déclarer aux médecins et vétérinaires traitants les éventuelles morsures faites par des chiens ou chats.

.

http://www.afsca.be/home/press/doc/2007-10-25_rage-gp_v2_fr.pdf

14:52 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité

Les commentaires sont fermés.