04/03/2008

Plusieurs cas de rage sur des chiens en France

Un cas de rage a été confirmé le 26/02/08 chez une chienne dénommée CRACOTTE dans le département de la Seine et Marne : commune de GRANDPUITS-BAILLY-CARROIS (77 720). La souche a été génotypée le 27/02/08, il s’agit d’un lyssavirus de génotype 1, de type Africa I et provenant du Maroc.

D’après les éléments connus issus des entretiens conduits, une hypothèse possible serait :

-       le chien GAMIN s’est contaminé au Maroc lors d’un séjour de plusieurs mois,
-       à son retour en France, le chien GAMIN a contaminé YOUPI,
-       YOUPI a ensuite contaminé CRACOTTE.

Les dates des euthanasies des chiens sont :

-       12.11.07 pour GAMIN, euthanasié dans le Gers (piroplasmose diagnostiquée), pas de recherche de rage ;
-       05.01.08  pour YOUPI, euthanasié (empoisonnement diagnostiqué) en Seine-et-Marne, pas de recherche de rage ;
-       19.02.08  pour CRACOTTE, euthanasié en Seine-et-Marne.

Les périodes d’excrétion virale des chiens, calculées en retranchant 15 jours à la date d’apparition des premiers symptômes ou à défaut 20 jours avant la date d’euthanasie, sont :

- du 22.10.07 au 12.11.07 pour GAMIN ;

- du 15.12.07 au 05.01.08 pour YOUPI ;

- du 01.02.08 au 19.02.08 pour CRACOTTE.

Compte tenu de ces informations, la période à risque de contamination pour l’homme et les animaux ayant été en contact avec ces trois chiens est du 22 octobre 2007 au 19 février 2008 inclus.

Les endroits connus de séjour des chiens pendant leur période d’excrétion virale sont :

-       Tarbes (Hautes-Pyrénées) pour GAMIN ;

-       Montestruc (Gers) pour GAMIN ;

-       Montestruc, environs de Lisieux (Calvados) et Grandpuits (Seine-et-Marne) pour YOUPI ;

-       Grandpuits (Seine-et-Marne) pour CRACOTTE.

La recherche de l’origine de la contamination de la chienne se poursuit : les enquêtes continuent afin d’établir avec précision le circuit de ces animaux, retrouver les personnes-contacts ainsi que les animaux-contacts en vue de leur prise en charge. Cette recherche et les signalements spontanés pourraient conduire à détecter d’autres animaux enragés ou fortement suspects de l’avoir été.

En parallèle, la plate-forme téléphonique nationale (numéro vert : 0800 13 00 00 00, entre 9h et 19h) permet également d’identifier les personnes qui auraient été mordues, griffées, égratignées ou léchées sur une muqueuse (bouche, yeux…) ou sur une peau lésée, par un chien dans les environs de Grandpuits, de Lisieux, de Montestruc ou de Tarbes, ainsi que les personnes dont l’animal aurait été en contact avec l’un de ces trois chiens entre le 22 octobre 2007 et le 19 février 2008. A cette occasion, les appelants signalant un animal-contact sont invités à contacter la DDSV dans le département où ce chien réside ou leur vétérinaire.

 
Le Directeur Départemental des Services Vétérinaires

10:33 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité

Les commentaires sont fermés.