10/04/2015

L'audition chez le chat

L’audition chez le chat :Le chat dispose d’une ouïe très développée, capable de détecter une gamme de sons à la fois très étendue et d’une intensité très faible.L’étendue de la gamme de vibrations perçue est environ 3 fois plus vaste que celle de l’homme.Le chat entend des sons plus graves, et surtout beaucoup plus aigus : dans le domaine des ultrasons, d’une fréquence supérieure à 20 000 hertz, les chats semblent pouvoir percevoir des sons allant jusque 60 000Hz.

Une très faible intensité suffit (de l’ordre de 5 dB), et la sensation perçue croît largement en fonction de l’intensité. Ainsi, le chat est capable de distinguer de faibles variations de la hauteur des sons, quelque soit leur intensité.

La localisation de la source sonore est permise par la possibilité d’orienter les pavillons des oreilles dans différentes directions, et de façon indépendantes à gauche et à droite. Le pavillon capte les ondes sonores et les transmet au conduit auditif externe. Un premier renforcement par résonance, est alors obtenu (comme lorsqu’on parle dans un tuyau). Le tympan vibre, et transmet les vibrations aux osselets (marteau, enclume et étrier) qui fonctionnent comme un transformateur : la résistance à la propagation n’est pas la même dans l’air (oreille externe) et dans le liquide (oreille interne). Les osselets permettent une transmission sans perte d’information entre les deux. Le codage électrique de l’information sonore, se fait dans la cochlée, sorte de colimaçon riche en cellules vibratiles connectées à des cellules nerveuses. Ces cellules sont disposées au contact du liquide (endolymphe) contenu dans la cochlée. Elles forment l’appareil de Corti, relié au nerf vestibulo-cochléaire

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

Les commentaires sont fermés.