20/06/2010

Les protozoaires chez le chat

Les protozoaires chez le chat :

 

Les protozoaires sont des parasites digestifs. Chez les chats, on en observe 2 groupes : les gardias et les coccidies.

Ces parasites sont très fréquents, ils infestent en moyenne de 30 à 60 % des chatons d’élevage contre 5 à 20 % des chatons de particuliers.

 

Les gardias :

Par leur prolifération, ils induisent une malabsorption et une mal digestion qui entraîne une diarrhée chronique et un amaigrissement. Cette affection touche aussi bien les adultes que les chatons. Les kystes microscopiques sont émis dans les matières fécales. Ce sont eux qui vont contaminer le milieu dans lequel vit le chat, et qui vont permettre la transmission des parasites à d’autres chats.

Le diagnostique se fait par analyse des matières fécales. Le traitement est alors prescrit par le vétérinaire.

 

Les coccidies :

Elles sont responsables d’entérite aigue observée principalement sur les jeunes chatons avant l’âge de 6 mois. Elles sont liées à la consommation d’ookystes présents sur le sol où vit le chaton.

D’autres coccidies sont ingérées par le chat en même temps que ses proies. Comme pour les gardias, le diagnostique se  fera par analyse des matières fécales. Un traitement sera prescrit au chat par le vétérinaire traitant.

 

La prévention passe surtout par des mesures sanitaires des élevages : nettoyage des sols, ainsi que par le dépistage et le  traitement des adultes porteurs.

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites

01/06/2010

Comment changer l'alimentation de son chien

Comment changer d’alimentation ?

 

Même si vous pensez que votre chien aime manger varié, il est prouvé scientifiquement que son système digestif préfère toujours recevoir la même alimentation.

On parvient à la meilleure digestion lorsque le chien reçoit chaque jour les mêmes éléments nutritionnels. Une modification dans l’alimentation requiert en effet une adaptation des sucs digestifs et de la flore intestinale. Il vaut donc mieux toujours donner la même nourriture à son chien. La qualité constante d’un aliment sec de grande marque, permet aux bactéries et aux enzymes présents dans le tube digestif de s’adapter parfaitement et de profiter de la nourriture de manière bien plus efficace.

En cas de changement de nourriture, il est préférable d’étaler ce changement sur une longue période de temps. Il vaut mieux que votre chien s’habitue lentement à la nouvelle nourriture en augmentant progressivement la quantité sur une semaine.

Si le changement n’est pas étalé, votre chien risque un dérèglement du tube digestif qui se traduira par de la diarrhée.

Le premier jour : donnez 1/4 de la nouvelle nourriture et 3/4  de l’ancienne.

Les deuxième et troisième jours : donnez 1/3 de la nouvelle nourriture et 2/3                  de l’ancienne.

Le quatrième et le cinquième jour : donnez la moitié de la nouvelle nourriture et la moitié de l’ancienne.

Le sixième et le septième jour : 3/4 de la nouvelle et 1/4 de l’ancienne nourriture

A partir du huitième jour donnez la nouvelle nourriture.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Alimentation