20/12/2015

Le sel toxique pour les animaux

 Des tonnes de sel (Chlorure de Sodium – NaCl) sont été déversées en hiver sur nos routes pour dégager la neige et la glace de celles-ci.  Du sel dans l’eau fait baisser le point de congélation. Si l’eau contient 10% de sel, la congélation se fait à -6°C; si elle contient 20%, cela passe à -16°C; si l’eau est ‘saturée’ en sel, le point de congélation se fera à -21,1°C.

Selon la grandeur des grains, le sel peut avoir un autre effet. Les grains fins se dissolvent plus rapidement et sont donc utilisés en prévention. Les gros grains (d’un diamètre de 3 mm) se dissolvent plus lentement et ont un effet à long terme. Ils plongent plus profondément dans le tapis neigeux et sont donc généralement utilisés après des précipitations hivernales.

Le sel est très nocif pour l’environnement et peut même être mortel pour les oiseaux. En ingérant du sel ou de l’eau salée, ils risquent de souffrir d’intoxication. Des symptômes cliniques sérieux apparaissent après l’ingestion de 2.000 mg/kg du poids du corps (une cuiller à café de sel de cuisine contient à peu près 5.000 mg de sel). Les animaux sont alors étourdis, réagissent avec lenteur aux stimulations, se laissent facilement approcher, ne s’envolent plus et se laissent plus facilement surprendre par un véhicule.

Si le fait de boire de l’eau peut permettre de diminuer l’effet toxique du sel sur l’oiseau, le gel qui sévit depuis plusieurs jours a sensiblement raréfié les points d’eau. C’est pourquoi la LRBPO invite à mettre de l’eau fraîche à disposition des oiseaux et à changer régulièrement cette eau pour éviter qu’elle ne gèle. La LRBPO demande également des épandages moins importants sur les routes secondaires et rurales ainsi que sur celles situées en lisière des bois.

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Nature

Les commentaires sont fermés.