20/01/2014

Importations illégales de chiens, risques liés à la rage

IMPORTATIONS ILLÉGALES DE CHIENS – RISQUES LIÉS À LA RAGE

12 chiens ont été importés illégalement ces 6 dernières semaines en provenance de pays à risque qui ne sont pas indemnes de rage, notamment la Hongrie, la Slovaquie, la Roumanie, l'Espagne, la Pologne, l'Estonie et la France. Etant donné qu'il n'existe aucun test permettant de détecter la rage chez un animal vivant, que la période d'incubation peut durer 6 mois et que les symptômes de la rage sont susceptibles de varier considérablement, l'euthanasie a été décidée dans 4 cas où le risque de contamination était trop important. Il s'agit d'une  mesure drastique mais nécessaire pour éviter que le propriétaire, ses enfants, d'autres personnes ou animaux de compagnie ne soient contaminés.

Ces cas ont pu être découverts grâce à la collaboration de vétérinaires qui ont respecté leur obligation de notification à l’AFSCA.

Dans le monde, une personne décède de la rage toutes les 10 minutes. Cette maladie est encore présente dans plus de 150 pays dont certains constituent des destinations de vacances favorites.

La rage est une des zoonoses parmi les plus dangereuses et que l'on craint le plus. Elle peut toucher les animaux sauvages et domestiques ainsi que l'homme, si l'animal infecté non seulement mord mais également s'il griffe, lèche ou est en contact avec la victime.

Si 6 mois peuvent s'écouler avant qu'un animal atteint ne présente les premiers symptômes,  il est déjà contagieux deux semaines avant l'apparition de ces symptômes car le virus est excrété dans la salive. C'est là que réside précisément le danger.

La seule chance de ne pas développer la maladie est de recevoir un traitement dans les 24 heures après le contact avec un animal contaminé. Cependant, puisque l'animal est contagieux deux semaines avant l'apparition des premiers symptômes, le traitement est souvent administré bien trop tard. Dès l'apparition des symptômes, la rage provoque toujours une issue mortelle, aussi bien chez l'homme que chez l'animal.

La confirmation du diagnostic n'est possible qu'après l'autopsie de l'animal mort. Si, au moment de l'euthanasie, la bête n'a encore présenté aucun symptôme, elle sera souvent testée négativement ce qui n'exclut pas que l'animal soit néanmoins contaminé.  La période d'incubation, soit le laps de temps qui s'écoule entre la contamination et l'apparition des premiers symptômes, peut durer jusqu'à 6 mois. Un animal ne sera testé positivement qu'à la fin de cette période d'incubation ou au moment où il présente les premiers symptômes.

L’AFSCA a donc rappelé au public de ne jamais ramener illégalement des animaux domestiques d'un pays à risque. En raison  du risque d'une éventuelle contamination, l'AFSCA applique toujours de façon très stricte les prescriptions en matière d'importation d'animaux de pays où la rage est présente.


Pour rappel

En Belgique, seuls les chiens doivent être vaccinés contre la rage au sud du sillon Sambre et Meuse ainsi que tous les chiens qui accompagnent leur propriétaire en camping ou en caravaning partout en Belgique.

Par contre lors de voyages à l’étranger avec un animal de compagnie, la vaccination contre la rage est obligatoire pour les chiens, chats et furets. Les propriétaires doivent donc veiller à prendre contact à temps avec leur vétérinaire, pour éviter de mauvaises surprises.

Plus d'information (brochure, circulaire, liste des pays indemnes,…) sur
http://www.afsca.be/voyager-animaux-compagnie/ et http://www.afsca.be/santeanimale/rage/

08:01 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité, Généralité, Maladies chien-chat

Les commentaires sont fermés.