20/01/2015

Anatomie du chinchilla

Anatomie du chinchilla:

 

Animal_chinchilla[1].jpg

 

Le chinchilla est un rongeur hystricomorphe à période d'activité crépusculaire.

Il pèse de 400 à 600gr et mesure une trentaine de centimètres. La femelle est plus grosse que le mâle.

Son espérance de vie est de 10 ans, certains individus atteignant les 20 ans.

Il possède 4 doigts aux antérieurs et 3 aux pattes postérieures.

La formule dentaire est : Incisives: 1/1, Canine: 0/0, Prémolaires: 1/1, Molaires: 3/3. Les dents sont à croissance continue. Les incisives sont jaunes et peuvent pousser de 6 cm/an.

L'intestin est très long: 250 à 300 cm, les processus de fermentation s'effectuent au niveau de la partie distale de l'intestin.

La femelle a deux paires de mamelles.

Les testicules du mêle sont dans le canal inguinal qui reste ouvert.

La température corporelle normale est de:36° à37,8°C.

La fréquence respiratoire: 100/minute.

La fréquence cardiaque: 100 à 150/minute.

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralités rongeurs - lapins

10/01/2015

Maux de pattes des lapins et cobayes

Maux de pattes chez le lapin et le cobaye :

 

Le plus souvent, les lésions se retrouvent aux 4 pattes de l’animal. Chez les lapins, les poils tombent le plus souvent jusqu’au jarret.

Les doigts et extrémités des pattes sont gonflés, l’animal a mal, il se déplace avec difficulté. Parfois même il ne bouge plus du tout et refuse de s’alimenter.

Dans les cas graves, des ulcérations nécrotiques apparaissent. Il est alors fréquent qu’une atteinte osseuse soit diagnostiquée par radiographie.

On observe aussi des abcès (dus le plus souvent à des staphylocoques, des streptocoques ou des pasteurellas)

Les causes de cette affection :

La litière n’est pas assez absorbante et/ou pas changée assez souvent. L’animal reste dans l’humidité. Il ne se déplace pas assez (la cage est trop petite).  Le sol n’est pas adapté aux pattes des lapins et cobayes (exemple : sol grillagé).

Chez le cobaye, une carence en vitamine C est souvent la cause première des maux de pattes.

L’obésité est un facteur aggravant.

Traitement :

Tout d’abord il est impératif de changer la cage de l’animal : cage plus spacieuse, nettoyée (et désinfectée) tous les 2 jours, il faut permettre à l’animal de se dégourdir les pattes entre 30 et 60 minutes minimum chaque jour en dehors de sa cage. Il faut contrôler la nourriture, celle-ci doit être équilibrée et pas trop riche pour empêcher l’obésité.

Traitement médicamenteux :

En fonction des lésions, l’animal recevra des antibiotiques, des anti douleurs, des vitamines (vitamine C chez le cobaye) et un traitement local.

Guérison :

Si la maladie est prise au début, la guérison est possible.

En cas de nécroses ulcérées, les lésions sont incurables.

 

Lésions de nécrose ulcérée (cobaye)

maux de pattes 004

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Maladies rongeurs-lapins

01/01/2015

Le Bouvier Bernois

Bouvier bernois

 

Fichier:Bouvier Bernois BE.jpg

 

Très ancienne race suisse dont le berceau se situe près de Berne. Issue des molosses utilisés d’abord au combat puis à la garde des troupeaux dans les régions romaines. Dès 1902 des sujets de cette race furent présentés à des expositions ? Il y eut en 1949 un léger apport de Terre-Neuve. Il est devenu le plus connu des bouviers helvètes. Croisé avec le labrador, il a donné en 1990 une nouvelle race encore au stade expérimental, le Boulab.

 

Robe :

Tricolore, fond de noir avec des marques de feu sur les joues et au-dessus des yeux, sur les membres et la poitrine. Marques blanches en tête (liste), plage blanche sur le cou et le poitrail, pieds blancs, ainsi que la pointe de la queue.

 

Taille et poids:

Mâle : de 64 à 70 cm, de 45 à 50 kg

Femelle : de 58 à 66 cm, de 40 à 45 kg

 

Caractère, aptitude, éducation :

Résistant, bien équilibré, paisible, d’un tempérament docile et d’une grande bonté naturelle. Fidèle, affectueux avec ses familiers ; vigilant et courageux, il est dissuasif pour les étrangers. Gardien pacifique, ce n’est pas un aboyeur. Il redoute la solitude. Il a besoin d’une éducation ferme, sans brutalité e avec patience car il n’atteint sa maturité comportementale que vers 18 mis à 2 ans.

Il aime l’espace et l’exercice.

Un brossage hebdomadaire est nécessaire.

Chien  de troupeaux (gros bétail), de garde, de police, de traction de véhicules légers et chien de compagnie.

 

 

Source : Encyclopédie du chien de Royal Canin

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chiens