20/03/2015

Le Bouvier des Flandres

Le Bouvier des Flandres

Image:Bouvier des Flandres.jpg   

  • Pays d’origine : Belgique et France  
  • Tête : Massive, bien ciselée, proportionnée au corps. Stop peu accusé. Museau large, puissant, osseux, allant en diminuant légèrement vers la truffe. Joues plates et sèches. Arcades sourcilières prononcées.  
  • Yeux :De taille moyenne, de forme légèrement ovale et de couleur foncée.  
  • Oreilles : Naturellement, elles sont tombantes.  
  • Corps :Court et trapu. Encolure forte et musclée. Dos court et large. Poitrail large et profond. Poitrine profonde. Rein large et musclé. Flanc très court. Croupe presque horizontale.  
  • Membres :Forts et musclés. Pieds courts, ronds et solides. Doigts serrés. Ongles forts et noirs.  
  • Queue :Non coupée en raison de la législation belge (voir : http://www.canina.be/news/index.php?id_news=197)  
  • Poil :Moyennement long (6cm), il est rêche, sec, mat et légèrement ébouriffé, sans être laineux ni bouclé. Le poil sur la tête est plus court. Moustache et barbe bien fournies. Le sous poil est fin et dense. 
  • Robe :Du noir au fauve souvent bringée ou charbonnée en passant par le gris cendré. Une étoile blanche au poitrail est acceptée. Les robes claires, dites délavées, sont indésirables.  
  • Taille :Mâle : de 62 à 68 cmFemelle : de 59 à 65 cm  
  • Poids :Mâle : de 35 à 40 kgFemelle : de 27 à 35 kg  
  • Caractère, aptitudes, éducation :Chien très rustique, franc, dominant, énergique. D’un tempérament équilibré, calme. Chien d’un caractère bien trempé, un peu bourru, d’un seul maître. Sportif, débordant d’énergie, vigilant et docile, il lui faut une éducation ferme, sans faille. Dissuasif envers les étrangers. Dès l’origine, ce chien a travaillé à la ferme pour la garde et la conduite des troupeaux de bovins, de même qu’en tant que chien de baratte et chien de trait. Ses grandes qualités olfactives ont été appréciées par la police.  
  • Conseils :Le brosser au moins deux fois par semaine et le mener chez un toiletteur trois ou quatre fois par an. L’appartement ne lui convient pas. Il faut lui assurer espace et exercice. 

    C’est un chien de berger, chien de police, chien de garde, chien de compagnie.

     http://www.infos-bouviers-des-flandres.com/ D’après « L’Encyclopédie du Chien » de Royal Canin

     

18:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chiens

10/03/2015

Grand-duc d'Europe

Communiqué NATAGORA:   Inoffensif Grand-duc, sauf échappé de captivité

 
Depuis quelques jours, de nombreux médias relayent l’histoire d’un Grand-duc d'Europe terrorisant les habitants de la petite ville hollandaise de Purmerend. Un nouveau grand méchant loup à même d’effrayer les enfants est-il né ? Pas vraiment. Le Grand-duc d'Europe est une espèce très farouche, n’attaquant jamais l’homme sauf certains individus échappés de captivité.
Depuis quelques semaines, un Grand-duc approche dangereusement les passants de Purmerend, qui se sentent attaqué. Ces rencontres ne sont pas sans gravité, ses serres puissantes ont entaillé le crâne de certains. Les habitants se baladent maintenant parapluie au bras.

Il est important de mettre en évidence que ce cas est occasionnel et que l’oiseau est très certainement échappé de captivité, n’ayant donc pas peur de l’homme. Les Grands-ducs sauvages sont des oiseaux très farouches fuyant  toute présence humaine. Mais un nombre croissant de rapaces sont détenus en captivité par des particuliers. Les démonstrations de rapaces sont de plus en plus courantes dans les foires, parcs animaliers, etc. 
La LRBPO et Natagora tiennent à rappeler que ces démonstrations sont contraires aux principes élémentaires du bien-être animal : ces animaux ont besoin d’un territoire énorme et pas d’une cage de quelques mètres carrés. Lors des démonstrations, ils sont soumis à un bruit intense, obligés de voler de jour pour une foule bruyante et affamés pour s’assurer un retour vers le dresseur. Après ces démonstrations, certains rêvent de détenir un rapace. Leur commerce, souvent illégal, est donc en extension. Et certains de ces oiseaux détenus s’échappent. Parfois, ils sont même relâchés intentionnellement. Dans le chef de ces rapaces, l’homme est alors associé à la nourriture et il a tendance à s’en approcher pour recevoir la pitance à laquelle on l’a habitué. Ce qui peut mener à de graves problèmes comme à Purmerend.
Il y a une centaine de couples de Grands-ducs en Belgique, ces oiseaux sont sauvages, farouches et ne sont pas dangereux pour l’homme. Par contre, les rapaces échappés de captivité peuvent par leurs comportements anormaux ternir l’image de ces oiseaux majestueux. Les rapaces ne sont pas des animaux de compagnies, ce sont des espèces ayant besoin d’évoluer en pleine nature dans un territoire de plusieurs kilomètres carrés et pas dans une cage de quelques mètres. La LRBPO et Natagora demandent donc l’interdiction des démonstrations de rapaces et un contrôle beaucoup plus strict de leur commerce.
(Photos et illustration : J.-M. Winants)

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité, Nature

01/03/2015

Le chat Tonkinois

Fichier:Aquaeyestonk.jpg

Le chat Tonkinois :

 Pays d’origine : les Etats-Unis, le Canada.

Nom d’origine : Golden Siamese

Autre nom : Siamois doré

 

Une fourrure de vison pour ce mélange de Siamois et de Burmese.

 

Une nouvelle race, créée en Amérique du Nord et au Canada dans les années trente, en croisant le Siamois avec le Burmese, baptisée alors Siamois doré. Il faut attendre 1960 pour que ce chat rebaptisé Tonkinois soit enfin apprécié. Il est reconnu en 1974 par la Canadian Cat Association et en 1978 par la C.F.A.

Très populaire aux Etats-Unis, le Tonkinois reste rare en Europe.

 

C’est un chat de taille moyenne, sa morphologie est intermédiaire entre celle du Siamois longiligne et celle du Burmese médioligne. Poids : de 2,5 à 5,5 kg.

 

Caractère et particularités :

Ce chat, toujours en alerte, est remuant, joueur. Il a besoin d’espace car c’est un sportif, mais aussi un fugueur.

Très sociable avec ses congénères, dous et affectueux avec ses maîtres, il est tout de même moins exclusif que le Siamois. Il demande toutefois beaucoup d’attention et déteste la solitude.

Un brossage hebdomadaire sera nécessaire à sa fourrure.

 

Eleveurs :

http://www.centralefeline.be/

http://breeders.royalcanin.be/select.htm

 

D’après l’Encyclopédie du chat de Royal Canin

Fichier:TonkPile.jpg

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chats