01/12/2015

Hibernation du hérisson

Source: L'Epervier: http://www.epervier.be/

 

L’HIBERNATION DU HÉRISSON.

L’hibernation du hérisson est un phénomène complexe qui provoque une diminution de l’activité de

l’animal jusqu’à l’arrêt quasi complet de ses fonctions vitales. Il ne respire plus qu’une à deux fois par

minute et son rythme cardiaque passe sous les vingt pulsations-minute. Il reste ainsi complètement

immobile tandis que sa température diminue progressivement.

Le but de l’hibernation est de conserver un maximum de son énergie pendant la période de disette.

En effet, l’alimentation du hérisson est composée presque exclusivement d’insectes et de vers qui

sont eux-mêmes en hibernation pendant cette période.

Tout commence au milieu de l’automne après que le hérisson ait mangé énormément pour pouvoir

se constituer d’importantes réserves de graisse. La diminution de la luminosité mais aussi et surtout

de la température (sous les 11 degrés de jour comme de nuit) déclenche un phénomène de

somnolence qui pousse le hérisson à se construire un nid sous une racine, un tas de bois ou

n’importe quel trou compact. Il collecte des feuilles mortes et de la mousse en grande quantité et les

compresse en couches successives de manière à créer un véritable couche protectrice contre la

déperdition de chaleur comme autant de couvertures qui envelopperaient l’animal . En effet, si le

hérisson hibernait directement au contact du sol froid, il perdrait sa chaleur en quelques heures et

mourrait.. mais ainsi protégé, sa température ne diminue que très lentement. Cependant, il se

réveille malgré tout deux ou trois fois au cours de l’hiver car la température du hérisson ne descend

jamais en dessous de zéro degré sans quoi il mourrait congelé. Donc, vers les 5 degrés, un processus

interne le réveille avant qu’il ne soit sous zéro. L’animal se remet alors lentement à bouger et à se

réchauffer jusqu’à atteindre sa température initiale. Il sort alors quelques heures de son nid pour

tenter de trouver à manger avant de retourner dormir. Il est donc normal de voir de temps en temps

un hérisson en plein hiver à l’extérieur !

Une fois bien réchauffé, le hérisson retourne à son repos et un nouveau cycle d’hibernation

recommence.

Il faut noter que ce n’est pas le processus de refroidissement mais bien celui du réchauffement qui

est le plus mortel pour le hérisson car il doit brûler de la graisse pour se réchauffer. Plus l’animal se

réveille durant l’hiver, plus il consomme ses réserves et risque de mourir. Les hivers tièdes , lorsque

les températures oscillent entre les 9 et 11°, sont particulièrement meurtriers car le hérisson oscille

alors entre somnolence et hibernation vraie.

TOUT DERANGEMENT DU NID ENTRAINE LE REVEIL DU HERISSON.

Il ne faut donc JAMAIS déranger un hérisson au repos. Si l’animal a créé sont nid sous un tas de bois,

laissez le bien tranquille et brulez ce bois en dernier à la fin de l’hiver.

D’autre part si vous apercevez un nid de hérisson, un réflexe utile est de déposer délicatement de la

nourriture à proximité. Il existe à présent des produits spécialement conçus pour eux dans le

commerce.

TOUT HERISSON EN DESSOUS DE 400 GRAMMES EST CONDAMNE DURANT SON HIBERNATION !

Donc, si vous découvrez un hérisson en train de gambader à l’automne ou en hiver, pesez-le ! Sous

les 400 grammes, l’animal doit être transféré dans un centre de soins où il sera maintenu réveillé

jusqu’au début du printemps.

Listes des centres de revalidation belges: http://protectiondesoiseaux.be/liste-des-centres-de-reval...

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Nature

Les commentaires sont fermés.