20/09/2016

La carence en vitamine C du cobaye ( cochon d'inde)

La carence en vitamine C du cobaye :

 

Le cobaye ne fabrique pas de vitamine C.  Il doit la trouver dans son alimentation. Si ce n’est pas le cas, il va développer un scorbut.

Le temps qu’il se passe entre le début de la carence et l’apparition des symptômes peut être long.

 

Symptômes :

Les déplacements deviennent difficiles, les articulations sont gonflées et douloureuses. Le cobaye se traîne ou boite. Les gencives sont gonflées, rouges, elles peuvent saigner. Il arrive difficilement à manger. Le cobaye devient aussi plus fragile, il attrape plus facilement des pododermatites (infections des dessous de pattes), le coryza….

Traitement :

Administration de vitamine C directement dans la bouche (et par injection dans les pays où la vitamine C existe sous cette forme). La vitamine C pour cobaye se trouve chez les vétérinaires, en pharmacie  ou dans les magasins pour animaux.

La dose quotidienne est de 30 mg par kilo. Cette dose doit être augmentée pour les femelles gestantes ou allaitantes et pour les bébés en croissance.

L’alimentation doit être corrigée pour permettre cet apport quotidien.

Les légumes riches en vitamine C seront privilégiés : persil, fenouil, poivron, fanes de carottes.

Les extrudés (graines) doivent contenir une forte dose de vitamine C.

 

Evolution :

Les symptômes régressent lentement.

Il est fréquent qu’il reste des séquelles (articulaires le plus souvent). Ces séquelles seront variables en intensité. Elles sont fonction de la vitesse avec laquelle le traitement est mis en œuvre.

Si le traitement débute tardivement, la mort du cobaye est fréquente.

 

8 juin 2005 010

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Maladies rongeurs-lapins

09/09/2016

Festival de l'oiseau

3e Festival de l’Oiseau : Le week-end des 10 et 11 septembre 2016, à l'Aquascope Virelles (Hainaut)

 

Le grand rendez-vous naturaliste pour toute la famille !

Au programme : Salon optique, concours photo , boutiques nature, expositions, visites guidées de la réserve et excursions nature, animations et jeux nature pour petits… et grands !...


08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité

01/09/2016

La myiase du lapin

 

La myiase du lapin :

 

La myiase est une affection dangereuse qui se produit pendant les mois d’été, quand les mouches pondent leurs œufs dans les selles du lapin ou directement sur lui. Ces œufs se transforment en asticots qui se nourrissent des selles du lapin, mais aussi de celui-ci en s’enfouissant dans sa chair. Pris très précocement, certains lapins peuvent guérir, mais le plus souvent, c’est une affection mortelle.

 

Prévention :

 

1.      Inspectez quotidiennement votre lapin pour vérifier son pelage. Les mouches sont attirées par les crottes qui collent dans les poils (ou par la diarrhée). Si votre lapin est souillé, lavez-le puis mettez-le au chaud jusqu’à ce qu’il soit sec. Si vous voyez des asticots, enlevez les (avec une pince à épiler) et contactez immédiatement votre vétérinaire.

 

2.      Changer la litière souillée tous les jours.

 

3.      Nettoyez et désinfectez la cage à fond une fois par semaine. Videz-la entièrement avant de la désinfecter avec un produit adapté aux animaux.

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Maladies rongeurs-lapins