20/10/2016

Comparaison entre l'âge des chats et l'âge des humains

Comparaison entre l'âge des chats et l'âge des humains:

Age du chat                   Age humain

6 mois                        11 ans  

1 an                           16 ans

2 ans                          24 ans

3 ans                         28 ans

4 ans                         32 ans

5 ans                         36 ans

6 ans                         40 ans

7 ans                         44 ans

8 ans                         48 ans

9 ans                         52 ans

10 ans                       56 ans

11 ans                       60 ans

12 ans                      64 ans

13 ans                      68 ans

14 ans                      72 ans

15 ans                      76 ans

16 ans                      80 ans

17 ans                      84 ans

18 ans                      88 ans

19 ans                      94 ans

20 ans                     100 ans

21 ans                     110 ans

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

10/10/2015

Comparaison âge humain / âge canin (moins de 10kg)

Comparaison de l'âge humain et de l'âge des races de chiens de moins de 10 kg:

Age du chien:              Age humain:

6 mois                             17 ans                            

12 mois                           22 ans

18 mois                           25 ans

2 ans                                27 ans

4 ans                                29 ans

6 ans                                36 ans

8 ans                               46 ans

10 ans                             55 ans

12 ans                             62 ans

14 ans                             68 ans

16 ans                             76 ans

18 ans                             87 ans

20 ans                             99 ans

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

10/05/2015

La vision chez le chien

La vision chez le chien :

 

 

Les chiens ont une vision nocturne supérieure à celle de l’homme. Les cellules rétiniennes concentrent plus les informations lumineuses, c’est ce qui permet d’avoir une bonne vision crépusculaire adaptée à la chasse la nuit.

Les chiens perçoivent très bien les mouvements à distance, mais distinguent mal, à même distance, les objets fixes. Ce phénomène est également une adaptation à la chasse à vue que pratique le chien.

Des différences entre les races interviennent en ce qui concerne l’angle de vision et c’est toujours en fonction d’une adaptation vis-à-vis du travail qu’est censé fournir l’animal. Le champ varie de 200° à 270°, (selon la longueur du nez) contre 100° chez l’homme. Les chiens de troupeau ont besoin d’un champ de vision étendu au maximum pour une surveillance optimale du bétail. Leurs yeux sont situés largement sur les côtés de la tête de façon à couvrir ce large champ de vision. Les chiens de chasse, pour visualiser les proies, ont besoin d’un champ de vision binoculaire restreint, permis par deux yeux situés sur la partie antérieure de la tête.

Le chien distingue mal les couleurs ; il est incapable de voir le rouge, son spectre visuel allant du jaune au bleu.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

10/04/2015

L'audition chez le chat

L’audition chez le chat :Le chat dispose d’une ouïe très développée, capable de détecter une gamme de sons à la fois très étendue et d’une intensité très faible.L’étendue de la gamme de vibrations perçue est environ 3 fois plus vaste que celle de l’homme.Le chat entend des sons plus graves, et surtout beaucoup plus aigus : dans le domaine des ultrasons, d’une fréquence supérieure à 20 000 hertz, les chats semblent pouvoir percevoir des sons allant jusque 60 000Hz.

Une très faible intensité suffit (de l’ordre de 5 dB), et la sensation perçue croît largement en fonction de l’intensité. Ainsi, le chat est capable de distinguer de faibles variations de la hauteur des sons, quelque soit leur intensité.

La localisation de la source sonore est permise par la possibilité d’orienter les pavillons des oreilles dans différentes directions, et de façon indépendantes à gauche et à droite. Le pavillon capte les ondes sonores et les transmet au conduit auditif externe. Un premier renforcement par résonance, est alors obtenu (comme lorsqu’on parle dans un tuyau). Le tympan vibre, et transmet les vibrations aux osselets (marteau, enclume et étrier) qui fonctionnent comme un transformateur : la résistance à la propagation n’est pas la même dans l’air (oreille externe) et dans le liquide (oreille interne). Les osselets permettent une transmission sans perte d’information entre les deux. Le codage électrique de l’information sonore, se fait dans la cochlée, sorte de colimaçon riche en cellules vibratiles connectées à des cellules nerveuses. Ces cellules sont disposées au contact du liquide (endolymphe) contenu dans la cochlée. Elles forment l’appareil de Corti, relié au nerf vestibulo-cochléaire

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

01/03/2013

Puce électronique: l'identification de votre animal domestique

Puce électronique

 

La puce électronique a détrôné le tatouage depuis quelques années. Elle a beaucoup d’avantages sur le tatouage. Elle se place facilement lors d'une visite chez votre vétérinaire, sans douleur et sans anesthésie. Elle est infalsifiable, ne s’efface pas avec le temps, reste lisible durant toute la vie de l’animal. Un animal peut être identifié à n'importe quel âge.

Le vétérinaire procède à l'injection de la puce de la taille d'un grain de riz. Cette puce comporte un numéro d'identification de 15 chiffres.

Le fichier internet est accessible 24h /24 pour la recherche des coordonnées du propriétaire et un fichier européen existe. Les pays comme la Grande Bretagne, la Suède n’accepte que la puce électronique (pas le tatouage). Tous ces avantages font tomber en désuétude le tatouage, dont le premier défaut est bien souvent d’être rapidement illisible !

99,9% des animaux recueillis et qui ont une puce électronique sont rendus à leur propriétaire.

L'identification des chiens, chats et furets est obligatoire pour l'obtention d'un passeport européen qui permettra à votre animal de voyager avec vous. Prenez contact avec votre vétérinaire pour obtenir tous les renseignements nécessaires à votre voyage et à l'identification de votre animal.

 

Coordonnées des fichiers belges:

Pour les chiens:

http://www.abiec-bvirh.be/fr/home

Pour les animaux autres que les chiens:

www.idchips.com

 

 

Microchips.jpg

microchip-pet.jpg

 



08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

01/10/2011

Les dangers de la maison pour le chat

 

 

 

 

 

 

 

 

Les dangers de la maison pour votre chat…

vigilance et prudence sont de rigueur !

http://www.royalcanin.be/_mdb/publi/53_Fiche%2023%20teled...

Article du Dr Bénédicte Flament

 

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

10/03/2011

Le chien de sauvetage en mer

Le chien de sauvetage en mer :

Choix de la race : Terre-Neuve :

Cette race présente de nombreuses qualités propres à être utilisées en sauvetage nautique :

Sa puissance : il peut remorquer plusieurs personnes ou un bateau de plusieurs tonnes.

Son endurance : il peut nager plusieurs heures sur de longues distances.

Sa résistance au froid qui le rend opérationnel  immédiatement, au contraire d’un plongeur qui a besoin d’environ 5 minutes pour s’équiper.

Son calme olympien en toute circonstance qui rassure le naufragé.

Sa ténacité grâce à laquelle il n’abandonnera jamais sa mission.

Sa disponibilité immédiate : aucun matériel ne lui est nécessaire.

Les chiots acquis en vue du sauvetage nautique seront recrutés en fonction de leur puissant dynamisme musculaire et de leur forte ossature avec dépistage systématique des géniteurs en ce qui concerne la dysplasie des hanches.

 

Toute séance d’exercice débute par séance d’obéissance (marche au pied….) puis une phase de détente où le chien se défoule à la fois sur la terre et dans l’eau. Les ordres se compliquent ensuite, progressions sur des terrains glissants ou en pente, ainsi que la familiarisation du chiot aux monde extérieur (bruits, moteurs, foule…).

Le chien apprend à rapporter des objets, à remorquer son maître, puis des personnes qu’il ne connaît pas et  enfin des planches à voile ou des barques.

Après l’âge de 15 mois, les entraînements se compliquent, escalade, remorquage d’embarcations lourdes, vagues déferlantes…

Le maître et le chien doivent progresser à la même vitesse, l’établissement d’une complicité est une base indispensable à la formation.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

01/09/2010

Les pheromones

Qu’est ce que la phéromonothérapie?

La phéromonothérapie est une nouvelle thérapie pour résoudre les problèmes de comportement.

Que sont les phéromones? 

Les phéromones sont des substances naturelles extrêmement répandues dans le règne animal, utilisées pour communiquer entre les individus d'une même espèce. 

Ainsi, les phéromones émises par un individu peuvent affecter et changer le comportement d'autres individus de la même espèce.

L’utilisation thérapeutique des phéromones est totalement sûre et sans effet secondaire.

Les phéromones les plus connues par les propriétaires d'animaux de compagnie sont les phéromones sexuelles émises par la chienne ou la chatte pour attirer le mâle pendant les chaleurs, mais elles peuvent également être utilisées pour le marquage territorial, pour intimider des agresseurs etc.

Comment l'animal détecte-t'il les phéromones dans l'environnement ? 

Les phéromones sont sécrétées par les animaux et diffusées dans l'air. Elles sont détectées par les animaux de la même espèce par un organe spécifique situé dans le palais supérieur : l'organe vomero-nasal.  

Pour détecter les phéromones, les animaux « attirent » l'air dans l'organe voméro-nasal. Ce comportement s'appelle le « Flehmen ». Selon les espèces, le Flehmen peut être très discret, (chez le chat, la gueule s’entrouvre rapidement avec un halètement superficiel) ou tout à fait évident, (par exemple chez l'étalon en présence d'une jument en activité sexuelle).

Après détection, les phéromones induiront des changements de comportement au niveau du subconscient.

Autres utilisations des phéromones. 

Il existe de nombreuses utilisations des phéromones comme dans la gestion du comportement du chien, des phéromones d’apaisement peuvent être employées dans beaucoup de situations dues au stress.

Vous trouverez toutes les informations concernant les marquage de territoire chez le chat (marquage urinaire, griffes....) sur le site: http://www.feliway.com/be

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

10/04/2010

La cohabitation entre chats

La cohabitation entre chats, pas toujours facile…

Une fois qu’il a marqué son territoire, le chat a du mal à accepter d’autres congénères.

 

Bien que faisant partie de la même espèce et développant donc des systèmes de communication identiques, nos amis les chats ont parfois bien du mal à cohabiter ensemble.

Différence de caractère individuel, comportement de territorialité exacerbé…Comment peut-on expliquer ces difficultés parfois observées

de vie en commun pour nos amis félins ?

 

LE CHAT… ANIMAL SOLITAIRE ET TERRITORIAL…

Le chat est un animal caractérisé par une capacité impressionnante à délimiter son territoire : ses comportements de marquage sont d’ailleurs largement diversifiés entre le marquage urinaire, le marquage fécal ou encore l’acharnement qu’il met parfois à griffer meubles et bibelots dans le seul but de délimiter son espace vital où il aura par la suite beaucoup de difficultés d’accepter d’autres congénères. L’intrusion d’un congénère dans leur espace peut, pour certains individus, être considérée comme une véritable violation. Néanmoins, l’homme oblige très souvent les chats à cohabiter ensemble dans la maison, modifiant ainsi quelque peu leur comportement instinctif. Le félin est alors obligé de composer avec d’autres congénères, ou encore avec un représentant de l’espèce canine…

LA VIE EN GROUPE, UNE QUESTION D’INDIVIDU

Pour certains chats, parfaitement sociabilisés, la cohabitation avec d’autres amis de la même espèce ne semble pas poser de quelconque souci. Quelques petits conflits passagers et ponctuels rythment alors un quotidien pour le moins banal.

Dans d’autres cas à l’inverse, la vie en groupe est plus problématique, la tolérance à la présence d’autrui dans le territoire étant limitée. Il est malheureusement souvent très difficile de connaître la réaction qu’un chat aura lors de l’arrivée d’un nouveau congénère : chien, chat ou même enfant ou nouveau membre de la famille. Certains chats acceptent mal le nouvel arrivant, le considérant comme un véritable danger ou comme un adversaire potentiel. Cette situation de rejet conduit à de nombreux affrontements dans la majorité des cas mais il se peut également que le chat développe un syndrome dépressif ou encore que le chat ainsi“agressé” dans son territoire l’affirme de manière plus assidue en le marquant. Quoi qu’il en soit, l’arrivée d’un nouveau cohabitant nécessitera pour votre compagnon félin une période d’adaptation qui sera variable dans sa longueur. Pour certains, la période d’adaptation sera courte alors que d’autres ne s’habitueront que difficilement et ils ne deviendront jamais vraiment amis (ils se contenteront de se partager le territoire). Les chats peuvent toutefois arriver, en appartement, à former des “familles” ou à se partager l’espace-temps (c’est-à-dire disposer de certaines parties du territoire à certains moments de la journée). Mais cela prend parfois un peu de temps.

ATTENTION, J’ARRIVE DANS TON TERRITOIRE !

L’arrivée d’un nouveau congénère est généralement facilitée lorsqu’il s’agit d’un chaton. Le chat établi dans son territoire se sent moins en danger avec cette petite boule de poils encore bien inoffensive pour lui et sur laquelle l’ascendant est finalement assez facile…Il est nécessaire d’offrir au chaton nouveau venu une caisse de déjections (de litière) personnelle pour éviter des problèmes à ce niveau. Il faut que les présentations se fassent progressivement. D’abord, il faut que les chats sentent leurs odeurs respectives à travers une porte. Puis, au bout de quelques jours, il faut ouvrir la porte, mais en veillant à ce que chaque chat garde une pièce qui lui est propre (où il y aura la litière et la nourriture par exemple) et où il pourra se réfugier. Autre conseil afin de faciliter l’arrivée du nouveau congénère félin : opter pour l’introduction dans le foyer d’un individu du sexe opposé à celui qui est déjà présent dans la maison…Lors des premiers contacts, la présence des propriétaires est utile afin qu’ils puissent surveiller la réaction des chats et éviter les affrontements. Il faut que chaque chat ait une issue et un endroit où se réfugier. Il ne faut pas tenir les chats lors des présentations : il faut les laisser libres pour qu’ils puissent éviter l’affrontement s’ils le désirent. Si le premier chat réagit mal au début, le vétérinaire pourra lui prescrire des médicaments anxiolytiques, classiques ou homéopathiques, qui l’aideront à passer le cap. Par ailleurs, il existe également des substances de type phéromones de synthèse sur le marché aujourd’hui…Leur utilisation permet de déposer une odeur qui signifie “ami” sur tout individu vivant : chat, humain…Ceci permet de rassurer le chat déjà présent lors de l’arrivée d’un nouvel individu.

Il faut l’appliquer sur les mains et caresser ensuite les deux chats sur les flancs. Ainsi, l’ancien chat devrait reconnaître l’autre chat comme familier.

La cohabitation entre chats, si elle n’est pas forcément naturelle, n’est donc pas une utopie…Restez patient et attentif face aux réactions de votre compagnon félin afin que l’arrivée de votre nouvel ami se passe dans la plus grande harmonie et pour vous assurer une vie de famille ultérieure la plus sereine possible…Et si besoin, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre vétérinaire. Il pourra vous aider à passer ce cap le mieux possible.

 

Article du Dr Vétérinaire Bénedicte Flament, Royal Canin paru dans la Dernière Heure du 22/11/2009

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

01/04/2010

L'équilibre chez le chat

L’équilibre chez le chat

La proprioception et l’équilibre chez le chat :

Le chat est bien connu pour son remarquable sens de l’équilibre. Il lui permet de se déplacer sur des murs ou des clôtures très étroites, et de se rétablir facilement lors d’une chute, pour atterrir sur ses 4 pattes. Cette performance est permise par une détection fine, inconsciente et quasi permanente de la position de la tête dans l’espace et de l’état de tension des muscles et des tendons. Chaque mouvement est détecté de manière tridimensionnelle par des capteurs très sensibles situés dans l’oreille interne. De la même façon, des récepteurs musculaires, les fuseaux, et des récepteurs tendineux comparent en permanence la tension qui règne au sein de chaque groupe musculaire. L’ensemble est analysé finement par diverses structures situées dans le cerveau et dans le cervelet, et aboutit de façon réflexe à une correction immédiate du mouvement afin de garantir l’équilibre pendant le déplacement. Ce système n’est déconnecté que rarement, pendant les phases de sommeil profond.

 

D’après l’encyclopédie du chat de Royal Canin

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

20/02/2010

La vision du chat

La vision du chat

Avec sa pupille en fente verticale et son acuité qui ne baisse pas la nuit, le chat est bien adapté à la prédation nocturne. Le chat a des yeux bien frontaux et dirigés vers l’avant. Cela lui permet d’avoir une vision binoculaire parmi les plus importantes chez les mammifères (environ 120°), ce qui contribue à une meilleure perception des reliefs et des distances. Sur chaque côté, elle est complétée par une vision monoculaire d’environ 80°. Le cristallin est très mobile et permet une mise au point très rapide sur la proie.

Les couleurs

La perception des couleurs nécessite la présence dans la rétine de photorécepteurs : les cônes. La sensibilité à de nombreuses nuances de couleurs dépend de l’existence de familles de cônes sensibles à différentes longueur d’ondes lumineuses. Le chat possède 2 sortes de cônes ; on peut donc supposer qu’il perçoit deux couleurs, et les nuances résultant de leur mélange, allant du rouge au vert.

Vision nocturne :

Elle est très supérieure à celle de l’homme. Les cellules à bâtonnets sont responsables de cette vision nocturne. Le chat en possède 200 millions contre seulement 120 pour l’homme. De plus, la partie inférieure de son fond de l’œil, le tapis, fonctionne comme un miroir, renvoyant la lumière « inutilisée » vers la rétine.

D’après l’Encyclopédie du chat de Royal Canin

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

10/02/2010

L'oeil et ses annexes

L’œil et ses annexes :

La structure de l’œil est la même chez tous les mammifères. La lumière traverse la cornée, puis la chambre antérieure, emplie d’un liquide, l’humeur aqueuse. Passant par la pupille, elle est ensuite déviée par le cristallin, qui fonctionne comme une lentille convergente. Passant dans la chambre postérieure, elle atteint alors la rétine. L’œil est doté de groupes de muscles lui permettant de se déplacer dans toutes les directions. Il est protéger par les paupières qui nettoient la cornée et la recouvrent d’un film liquide protecteur.

Fichier:Schematic diagram of the human eye fr.svg

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

26/01/2010

Appréciation de l'aliment chez le chat

Le chat, contrairement à l'homme, apprécie l'alimentation avant tout au travers de son odorat. La surface de sa muqueuse olfactive est ainsi 10 fois plus étendue que celle de l'homme. Le nez d'un chat recèle jusqu'à 67 millions de capteurs olfactifs, alors que le plus fin des nez humains n'en possèdera pas plus de 20 millions. Le goût en revanche, contrairement à bien des idées reçues, n'intervient que très peu dans le choix de l'aliment du chat. Là où l'homme revendique 9000 bourgeons gustatifs (les cellules qui analysent et captent le goût des aliments), le chat n'en dispose que de 19 fois moins. Par ailleurs le chat perçoit très mal le goût sucré.

voir aussi: http://veterinairehenin.skynetblogs.be/post/5120783/le-gout-chez-le-chat

07:43 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

15/11/2009

Avoir un chien? Oui mais.....

Avoir un chien ? Oui mais…….

Faut-il offrir un chien à votre enfant ?

Devez-vous céder à sa demande ?

Que peut apporter un chien à la famille ?

Au-delà des joies, quelles sont les contraintes ?

 

Autant de questions susceptibles de faire l’objet de réflexion approfondie au sein de la famille. En effet l’acquisition d’un chien doit avant tout être un acte réfléchi. Plusieurs points sont à prendre en considération : l’âge de votre enfant, la capacité de la famille à prendre en charge l’animal, l’espace dont on dispose et le devenir du chien lorsqu’il grandira et vieillira (un chien peut vivre plus de 12 ans !).

A chaque âge, on peut observer des interactions entre l’enfant et l’animal. Plus l’enfant va grandir, plus ces interactions sont nombreuses. Si les contacts se passent dans un climat de sécurité (présence d’un adulte, enfant respectueux et animal bien éduqué) ceux-ci seront très bénéfiques pour chacun.

 

Si votre enfant est tout petit :

Avant 3 ans, son développement psychomoteur, ses hésitations, ses gestes brusques risquent de provoquer chez le chien des réactions défensives, voire agressives. De même, un tout petit n’est pas capable de voir le danger. Sa petite taille met aussi son visage à la portée du chien. La mise en présence d’un chien avec un enfant en bas âge doit se faire sous votre surveillance attentive.

 

Si votre enfant est plus grand :

Le risque est toujours présent, toutefois, en grandissant, un enfant est plus apte à comprendre et à respecter son compagnon à 4 pattes. C’est pourquoi apprendre les comportements adéquats à votre enfant est indispensable !

Bien entendu votre chien doit aussi être sociabilisé et éduqué.

Pour vous aider dans cette tâche, il existe entre autre des clubs d’éducation canine. Votre vétérinaire vous renseignera ceux de votre région.

 

D’après la brochure : « l’enfant et le chien, de la sécurité à la complicité. » Conception : service Education et Santé de l’O.N.E., avec la collaboration du Docteur Dehasse  (vétérinaire comportementaliste) et du  Docteur Risack (allergologue), de l’ASBL Ethologica et du Docteur Buts.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

01/12/2008

La puberté du chien

La puberté chez le chien :

La puberté chez le mâle :

L’âge d’apparition de la puberté dépend essentiellement du format adulte de la race : de 6 mois chez les races miniatures à 18 mois chez les races géantes. Elle correspond chez le mâle à la production des premiers spermatozoïdes fécondants. Comme la fertilité diminue plus précocement chez les grandes races (phénomène probablement lié au vieillissement thyroïdien), la période fertile des grands chiens en est réduite d’autant. Le pouvoir fécondant du sperme commence parfois à décroître dès l’âge de 7 ans chez les races géantes.

La puberté chez la femelle :

Comme chez le mâle, la puberté de la femelle apparaît d’autant plus tardivement que la race est de grande taille : entre 6 et 18 mois également. Les premières chaleurs sont souvent discrètes. Il faut cependant faire la distinction chez la chienne entre la puberté (aptitude à ovuler) et la nubilité (aptitude à mener à terme une gestation et une mise bas). Il est déconseillé de faire porter une chienne dès ses premières chasses, alors que la filière pelvienne n’a pas terminé son développement.

A partir de la puberté, le fonctionnement de l’appareil génital femelle adopte généralement un rythme cyclique de deux périodes de chaleurs par an.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

01/07/2008

L'agility

L’Agility : Sport canin de plus en plus répandu, l’agility se définit comme une discipline de jeu consistant à faire passer divers obstacles regroupés sur un parcours, et ce sans laisse.Née en Angleterre en 1978, cette discipline est inspirée des compétitions équestres de saut d’obstacles. En quoi consiste un parcours d’agility ? Tout comme en équitation, il faut franchir sans faute tous les obstacles présents. Ces derniers regroupent des sauts de haies ou de murs, mais aussi des épreuves plus compliquées (franchissement de tunnels, palissades….).Pour réussir toutes ces épreuves, une éducation précise doit être inculquées au chien, mais elle est uniquement basée sur le jeu et la confiance. Ceci fait de l’agility une discipline attrayante car elle engage non seulement le chien mais aussi son propriétaire. Ce sport est ouvert à tous les amateurs, il existe désormais énormément de clubs proposant des activités pour débutants ou confirmés.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

01/05/2008

Comparaison âge humain et chiens de plus de 45 kg

Comparaison âge humain et chien de plus de 45 kg

Chien                                       Homme

6 mois             =                       11 ans

12 mois           =                       16 ans

18 mois           =                       20 ans

2 ans               =                       24 ans

3 ans               =                       34 ans

4 ans               =                       40 ans

5 ans               =                       49 ans

6 ans               =                       58 ans

7 ans               =                       67 ans

8 ans               =                       76 ans

9 ans               =                       85 ans

10 ans             =                       94 ans

11 ans             =                       100 ans

D'après l'encyclopédie du chien de Royal Canin

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

10/04/2008

Comparaison âge humain et chien de 15 à 45 Kg

Comparaison âge humain et chiens de 15 à 45 kg

Chien                  =                   Humain

6 mois                 =                   10 ans

1 an                     =                   18 ans

18 mois               =                   21 ans

2 ans                   =                   27 ans

3 ans                   =                   33 ans

4 ans                  =                    39 ans

5 ans                  =                    45 ans

6 ans                  =                    51 ans

7 ans                  =                    57 ans

8 ans                  =                    63 ans

9 ans                  =                    69 ans

10 ans                =                    75 ans

11 ans                =                    80 ans

12 ans                =                    85 ans

13 ans                =                    90 ans

14 ans                =                    95 ans

15 ans                =                     100 ans

D'après l'Encyclopédie du chien de Royal Canin

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

20/10/2007

Le goût chez le chat

Le goût chez le chat : 

Le goût est une sensation perçue en raison de la stimulation de récepteurs (cellules sensorielles) situés sur la langue principalement, mais aussi dans la cavité bucco pharyngée. Le sens du goût va stimuler les sécrétions salivaires, pancréatiques et gastriques.

Ces récepteurs appelés bourgeons du goût sont situés sur la face supérieure de la langue, sur le palais, l’épiglotte et le pharynx. Au niveau de la langue, les bourgeons sont inclus dans des formations appelées papilles. A la base des bourgeons gustatifs se trouvent des fibres nerveuses qui rejoignent 3 nerfs : glosso-pharyngien, facial et vague. Les informations recueillies sont alors transmises à une partie spécialisée du cerveau, le thalamus.

 
  • Les saveurs sucrées :

Contrairement aux autres mammifères, le chat est très peu sensible aux saveurs sucrées. Il ne fait pas la différence entre de l’eau et une solution sucrée, mais si le sucre est dilué dans une eau salée, le chat préfère celle-ci.

  • Les saveurs acides :

Les récepteurs aux solutions acides sont répartis sur la langue. Une trop forte acidité provoque le rejet de l’aliment.

  • Les saveurs salées :

Le chat a un seuil de perception de la saveur salée plus élevé que d’autres espèces. Il supporte des aliments très salés.

  • Les saveurs amères :

La perception de l’amertume est due à des bourgeons localisés en partie postérieure de la langue. Le chat est très sensible aux saveurs amères caractérisant l’essentiel des toxiques.

 
  • La modification du goût :

Certains facteurs modifient la nature des perceptions gustatives : l’âge diminue le goût, certaines maladies peuvent le modifier, certains médicaments (comme les tétracyclines) altèrent également le goût.

D'après "l'Encyclopédie du Chat "de Royal Canin

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

10/09/2007

Le nez et l'odorat du chien

Le nez et l’odorat du chien : 

 

Chez le chien, l’odorat peut être considéré comme le sens numéro un. Il sert pour la chasse, pour se repérer, pour communiquer entre individus et indiquer ses préférences alimentaires. Le chien reconnaît plus facilement son maître, sa maison,  à l’odeur plutôt qu’à la vue. Le flair est également important dans la perception et l’appréciation des aliments. Il prime même sur le goût : si l’odeur ne convient pas à l’animal, il refusera d’y goûter.

Par rapport à l’homme, l’odorat du chien est un million de fois plus développé, les cellules cérébrales liées au décryptage des odeurs sont 40 fois plus nombreuses dans le cerveau du chien. Cette grande sensibilité olfactive est également due à la surface du récepteur, la muqueuse olfactive, qui mesure chez le chien 150cm3 contre 3 cm3 chez l’homme.

La muqueuse repose sur des cornets osseux du nez dans le prolongement des narines du chien. Ces cornets sont irréguliers et séparés par des sinus entre lesquels s’engouffre l’air inspiré et s’emprisonnent les odeurs. Un autre organe situé au fond de la cavité nasale, l’ethmoïde, constitué lui aussi de cellules sensorielles, est destiné à l’olfaction.

Les odeurs au contact de ces cellules déclenchent des modifications chimiques entraînant un message nerveux qui aboutit par le nerf olfactif à la zone du cerveau traitant l’information.

La perception des odeurs est variable en fonction de leur composition chimique, du degré d’hygrométrie de l’air ambiant ou de leur poids moléculaire. Une molécule lourde et légèrement soluble dans l’eau est plus facilement perçue. C’est sur ces bases que travaillent les chiens détecteurs d’odeurs humaines (chien de décombre, d’avalanche, de pistage…), ou d’objets (drogues, explosifs, armes…).

D'après l'Encyclopédie du Chien de Royal Canin

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

20/08/2007

La stérilisation des chats

La stérilisation des chats :

 

Stériliser, une nécessité :

            Un chat aime flâner à l’extérieur et rencontre donc régulièrement des congénères.

            Un chat est en âge de se reproduire à partir de 6 mois. Les chattes peuvent avoir 2 à 3 portées par an. Une femelle non stérilisée pourrait donc au total mettre au monde une centaine de chatons au cours de sa vie.

            Le nombre de chats abandonnés augmente avec le nombre de naissances. De plus les chats errants sont aussi plus susceptibles de développer des maladies contagieuses.

            L’euthanasie est dès lors souvent considérée comme la seule solution. En Belgique, chaque année, quelque 15000 chats sont ainsi euthanasiés.

 

La décision de stériliser votre chat relève du bon sens et est une bonne chose pour le bien-être des animaux.

 

Des alternatives ?

La pilule ?

La pilule offre beaucoup moins de sécurité car les chattes peuvent la vomir, ce qui réduit à néant ses effets.

Chez les chattes, la pilule prédispose au développement des tumeurs mammaires et au diabète.

La piqûre contraceptive ?

Elle est coûteuse mais aussi dangereuse pour le chat, elle prédispose au développement des tumeurs mammaires.

 

La stérilisation est la meilleure solution pour s’attaquer à la surpopulation féline et diminuer le nombre de cas d’euthanasie forcée.

 

Malentendus….

« Une chatte doit avoir des petits au moins une fois dans sa vie » : FAUX

On prétend que la naissance de petits est bénéfique pour la mère. Cette idée est totalement fausse et contribue à la croissance de la population féline.

« La stérilisation ou la castration entraîne de nombreux inconvénients pour mon chat » : FAUX

Cette intervention ne fait que maîtriser les hormones des chats, ils seront plus calmes et n’auront plus de périodes d’activité sexuelle.

La stérilisation et la castration peuvent être réalisées dès l’âge de 6 mois.

 

Les avantages de la castration et de la stérilisation :

Le mâle :

Il reste énergique et devient plus sociable et plus affectueux.

Il a moins tendance à errer.

Il cesse de délimiter son territoire en urinant partout.

La femelle :

Elle n’est plus en chaleur.

Elle court moins de risque de développer des tumeurs mammaires.

 

Quelques chiffres :

1+1 = 6 chats, et même deux fois par an !

Ainsi, un seul couple de chats peut donner naissance à 8 chatons par an… Avec les parents nous arrivons déjà à 5 couples….

 

Après 2 ans : on arrive à 50 chats

Après 3 ans : 250 chats

Après 4 ans : 1250 chats

Après 5 ans : 6250 chats

 

En faisant stériliser votre chat, vous contribuez à limiter la population féline et vous vous montrez un véritable ami des animaux.

 

 

D’après la brochure du service public fédéral de la santé publique, de la sécurité de la chaîne alimentaire et de l’environnement.

08:30 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

22/06/2006

Voyage à l'étranger

Voyager à l’étranger avec son animal domestique :

 

Depuis le 1er Octobre 2004, les chiens, chats et furets qui voyagent à l’étranger, doivent être identifiés ( puce électronique ou tatouage) et être en possession d’un passeport européen qui reprend leurs vaccinations. La vaccination rage est obligatoire pour tout voyage hors des frontières belges. Elle doit dater de moins d’un an.

Suivant le pays de destination, diverses formalités complémentaires sont exigées. Voici quelques exemples : pour la Grande Bretagne : les formalités sont très lourdes et doivent débuter 7 mois avant le départ. Pour les pays où règne encore la rage ( comme l’Afrique), l’animal doit subir une prise de sang attestant son taux d’anticorps antirabique afin de pouvoir rentrer en Belgique après son voyage ( si il ne possède pas le certificat de cette prise de sang, il devra effectuer un quarantaine de 4 mois avant de revenir en Belgique !).

La liste des pays exigeant cette prise de sang est remise à jour régulièrement, il faut donc impérativement prendre contact avec votre vétérinaire dès que vous envisagez de voyager avec votre animal, afin d’avoir le temps d’effectuer toutes les démarches nécessaires à votre voyage.

 

 

14:54 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats