23/08/2012

Un singe à Bruxelles!

Communiqué de presse (ligue royale de protection des oiseaux)

Un Singe à Bruxelles !
 

Mercredi 22 août, Le Centre de Revalidation de Bruxelles Capitale a été appelé par la Police de Molenbeek car un singe magot s’était échappé et courait dans la ville. Il fallut trois patrouilles de Police et le soigneur du Centre de Revalidation pour capturer l’animal qui passait de jardins en jardins. Ce petit singe est transféré aujourd’hui au Centre de Revalidation de Opglabeek afin d’être mis en quarantaine et d’y être adopté par une maman singe.
La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux voudrait rappeler que la détention de singes originaires du Maroc est interdite en Belgique depuis 2001. La loi punit les contrevenants de 3 à 6 mois de prison et de fortes amendes.
En effet, le singe magot est protégé par la convention de Washington. Mais au-delà de la législation, détenir de tels animaux représente un véritable danger et pose de sérieux problèmes. Le plus important est sans conteste celui de la sécurité. Ces adorables petits singes sont capturés très jeunes. Mais le singe magot, qui fait partie de la famille des macaques, est un animal social. Privé très tôt de son milieu d'origine, l'animal n'est pas socialisé. Lorsqu'il atteint sa maturité sexuelle, il devient très agressif.
L'occasion est donc idéale pour rappeler aux touristes belges qu'il est interdit d'extraire des animaux exotiques de leur écosystème naturel pour les ramener en Belgique.
 

11:28 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité

10/08/2012

L'Irish terrier

L’Irish terrier :

Ce terrier existerait depuis des siècles en Irlande, mais son origine est mal connue. Le type actuel a été fixé en 1875. Pendant la première guerre mondiale, il servit comme auxiliaire des soldats anglais.

Terier_irlandzki_pl[1].jpg

Taille et poids:

Environ 45 cm, poids: 11,5 à 12,5 kg

 Caractère, aptitudes, éducation :

Robuste, endurant, très courageux, plein d’allant, rapide, ce chien est indépendant,  batailleur et entêté. Affectueux, dévoué, gai, c’est un bon compagnon. C’est un chien de chasse aussi à l’aise sur terre que dans l’eau. C’est un gardien qui peut être féroce s’il est attaqué. Il combattra jusqu’au bout. Il est très belliqueux avec ses congénères. Il a besoin d’une éducation ferme, mais sans brutalité.

Il s’adapte à la vie en appartement, mais il lui faut de l’espace et de l’exercice.

Brossage une ou deux fois par semaine. Toilettage : deux fois par an.

D’après « l’Encyclopédie du Chien de Royal Canin »

Eleveurs :

http://breeders.royalcanin.be/fr/chien/

http://www.srsh.be/pages-fr/ibd/index.html

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chiens

01/08/2012

Causes non infectueuses les troubles respiratoires (rongeurs)

1. Environnement

 

La température, les courants d'air, les poussières, les gaz irritants, ces facteurs entraînent

une irritation de la muqueuse nasale pouvant rapidement être compliquée par l'intervention d’agents pathogènes.

Les courants d'air favorisent l'apparition de troubles respiratoires au delà de 0,4 m/s.

Les rongeurs et les lapins sont très sujets au stress et à toute modification environnementale.

Ils ont besoin de calme et d'isolement. Ils sont sensibles à des températures trop élevées, aux variations de température, au froid et à l'humidité. Le taux d'hygrométrie relative optimal est de 60 % en moyenne.

Les toxiques respiratoires telles que les polluants, l'ammoniac, les fumées de tabac peuvent irriter les voies respiratoires supérieures et être à l'origine de dyspnée.

Le lapin et le cobaye sont très sensibles à la chaleur. Ils sont sujets aux coups de chaleur surtout par temps lourd et chaud en plein été, ou suite à des expositions directes au soleil sur des balcons, derrière une vitre ou pendant les transports en voiture. Le coup de chaleur se traduit par une tachypnée, une apathie, une hypersialorrhée et une hyperthermie (>41 °C), des tremblements ou des convulsions, des écoulements séreux teintés de sang par les narines et labouche. L'évolution se fait vers la cyanose, la prostration et la mort. C'est pourquoi il estnécessaire de veiller à la bonne aération de la cage, d'aménager un coin d'ombre et de laisser suffisamment d'eau à disposition. Il faut éviter les expositions sud ainsi que la proximité d'un appareil de chauffage. En cas de coup de chaleur, l'animal doit immédiatement être conduit chez le vétérinaire.

2. Obésité

La graisse intra thoracique chez les animaux obèses, peut provoquer des troubles respiratoires.

Des rhinites et bronchites atopiques s'observent essentiellement chez le lapin. Leur évolutionest saisonnière et elles correspondent à des allergies à différents pollens.

, affections métaboliques, les cardiopathies peuvent provoquer des troubles respiratoires. Le vétérinaire mettra un traitement en fonction de la maladie.

 

Une radiculite dentaire des incisives supérieures ou des premières prémolaires supérieures provoque un larmoiement chronique, séreux ou mucopurulent, des éternuements et un jetage nasal. Il y a infection par voisinage des voies lacrymales et des sinus.

5. Météorisation

 Le lapin peut présenter un gonflement aigu de l’abdomen, surtout marqué à gauche. Il provient d'une distension ou d'une surcharge de l'estomac. Ceci se produit souvent lors d'ingestion de nourriture fraîche fermentée (verdure, carottes) ou lors de l'absorption d'une quantité trop importante de nourriture sèche après une période de jeûne.

Chez le cobaye, un changement brutal d'alimentation comme l'introduction de fourrage frais au printemps peut entraîner un ballonnement abdominal.

La pression exercée par l'estomac distendu sur les poumons et le coeur est fréquemment responsable de détresse respiratoire et de l'apparition rapide d'un choc cardio-vasculaire.

 

 

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Maladies rongeurs-lapins

10/07/2012

Le Berger australien

Le Berger australien

Cette race, qui compte parmi ses ancêtres des chiens de bergers australiens est née en Californie au XXème siècle, où elle fut utilisée comme chien de berger pour la ferme et le ranch.

Bvdb-australischeherder[1].jpg

Caractère, aptitudes, éducation :

Extrêmement actif, résistant, rapide, capable de parcourir jusqu’à

60 km par jour, intelligent, il peut s’occuper de grands troupeaux. Cet extraordinaire berger est également un chien de garde dans les fermes. Affectueux, doux, plein de bonne volonté, d’une grande fidélité, il s’avère être un bon compagnon.

 

Habitué aux grands espaces, d’une énergie presque inépuisable, il n’est pas fait pour être enfermé et ne supporte pas la vie en appartement.

Un brossage régulier suffit à l’entretien de son pelage.

 

D’après « l’Encyclopédie du Chien de Royal Canin »

Eleveurs :

http://breeders.royalcanin.be/fr/chien/

http://www.srsh.be/pages-fr/ibd/index.html

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chiens

01/07/2012

La maladie de Tyzzer

 Maladie de Tyzzer

Décrite pour la première fois chez la souris par Tyzzer en 1917, cette maladie a depuis été décrite chez de nombreuses espèces de mammifères et plus particulièrement chez les rongeurs et le lapin.

 Etiologie

Tyzzer avait identifié l’agent causal comme Bacillus piliformis . En 1993, Duncan le replace parmi le genre Clostridium . Il s’agit d’une bactérie mobile à Gram négatif caractérisée par son pléiomorphisme. Elle est très résistante dans le milieu extérieur.

Symptômes

Les cas aigus apparaissent chez des lapins âgés de trois à dix semaines et sont caractérisés par une diarrhée aqueuse, le plus souvent hémorragique, et une apathie. La mort survient douze à quarante huit heures après le début de la diarrhée et touche 50 à 80 p. cent de l’effectif.

 

La forme chronique se manifeste également par de la diarrhée aqueuse. La mortalité touche surtout des animaux de six à huit semaines et dépasse rarement les 5 p. cent de l’effectif.

Diagnostic

Le diagnostic est difficile à effectuer chez le lapin. D’une part, le foie n’est pas l’organe préférentiellement atteint contrairement à la souris. D’autre part, les lésions macroscopiques sont pratiquement absentes lors de maladie aiguë. Par ailleurs ces lésions sont typiques mais non pathognomoniques. Enfin la culture de Cl. piliformis s’avère difficile.

Le diagnostic différentiel inclut la listériose, la staphylococcie, les coccidioses.

 

Traitement et prévention

 

Le traitement s’avère aléatoire du fait de l’évolution rapide de la maladie, de la localisation intracellulaire de Cl. piliformis et de la formation de spores. Les meilleurs résultats sont obtenus avec les tétracyclines.

 Les méthodes de prévention sont de ce fait primordiales. Elles reposent sur une désinfection des locaux avec des produits actifs sur les spores. L’utilisation de l’hypochlorite de sodium à 0,3 p.cent après cinq minutes de contact s’est montrée efficace. Le formol détruit également les spores.

 

 

D'après: "PRINCIPALES MALADIES DU LAPIN, DU COBAYE, DU CHINCHILLA, DU HAMSTER ET DU RAT DE COMPAGNIE" par Catherine, Gabrièle, Denise SOLAU POISSONNET

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Maladies rongeurs-lapins

20/06/2012

Devine combien d'hirondelles sont nos voisines

Du 23 juin au 1er juillet 2012, 4e édition de l'opération : "Devine, combien d'hirondelles sont nos voisines ?"

 

riparia.delichon.hirundo[1].jpg

 

 

Comptez les hirondelles et leurs nids, près de chez vous, de votre école ou dans votre quartier à Bruxelles et en Wallonie.
Natagora et son pôle ornithologique, Aves, organisent la 4e édition de ce grand recensement où vous êtes invités à observer les hirondelles et martinets, et à dénombrer leurs nids.

 

Si  les hirondelles sont signe de beau temps, c'est parce chaque printemps elles reviennent de leurs quartiers d'hiver africains après avoir parcouru plusieurs milliers de kilomètres...

Mais pour ces migrateurs au long cours, les beaux jours sont passés. Manque de nourriture dû aux pesticides, destruction des nids, manque de boue en milieu urbain... ces virtuoses du ciel rencontrent des problèmes multiples et leurs populations s'amenuisent d'année en année.

C'est dans ce contexte que Natagora et son pôle ornithologique, Aves, organisent la 3ème édition de ce grand recensement où vous êtes invités à observer les hirondelles, les martinets, et à dénombrer leurs nids.

5 très bonnes raisons de dénombrer les hirondelles et les martinets

  1. Pour mieux comprendre l’évolution de leurs populations
  2. Car les hirondelles sont des bio-indicateurs de premier ordre
  3. Car un nid «compté» est un nid mieux protégé
  4. Parce que ce sont des oiseaux charmants et passionnants
  5. Pour faire connaissance avec ses voisins

Participez ! C’est très simple.

www.natagora.be

 



08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité

10/06/2012

Le Terre-Neuve

Le Terre-Neuve :

On ignore comment ses ancêtres sont parvenus à Terre-Neuve. Au XIXème siècle, les morutiers français contribuèrent à l’introduire en France.

Chien noble, puissant, majestueux.

 

Newfoundland_brown[1].jpg

400px-Newfoundland_dog_Smoky[1].jpg

 

Caractère, aptitudes et éducation :

Sensible, d’une extraordinaire fidélité, d’un caractère franc, docile, calme et doux, il adore les enfants. Ce n’est pas un gardien, il est uniquement dissuasif de par son format. Il possède au plus haut degré l’instinct de sauvetage, se jetant à l’eau, pouvant nager des heures, pour secourir un naufragé. Véritable « Saint-bernard des mers ». Son éducation sera ferme mais avec patience car il n’atteint pas sa maturité physique avant deux ans.

Il peut à la rigueur s’adapter à la vie en appartement à condition de ne pas le laisser seul trop souvent. Il a besoin d’espace pour s’ébattre. Il craint la chaleur. Un brossage deux fois par semaine suffit.

C’est un chien de sauvetage en milieu aquatique, et un chien de compagnie.

D’après « l’Encyclopédie du Chien de Royal Canin »

Eleveurs :

http://breeders.royalcanin.be/fr/chien/

http://www.srsh.be/pages-fr/ibd/index.html

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chiens

01/05/2012

Anatomie de l'octodon (dègue du Chili)

Anatomie de l’Octodon (dègue du Chili)

 

Octodon_degus_-Artis_Zoo,_Netherlands-8b[1].jpg

 

Classe des mammifères, rongeurs, hystricomorphes octodontidés.

La tête est large et les oreilles développées.

La femelle est plus grosse que le mâle : 250 à 300 gr pour la femelle, 170 à 200gr pour le mâle.

La longueur totale (corps + queue) est de 22 cm (mâle) à 35 cm (femelle).

Ils ont 5 doigts à chaque membre, sont habiles et se servent de leurs mains  pour manger (comme les écureuils).

Dents (au nombre de 20 de couleur orange):       

Incisives : 1/1

                    Canines : 0/0

                    Pré molaires : 1/1

                    Molaires : 3/3

Ils ne possèdent pas de glandes sudoripares et sont donc sensibles aux coups de chaleur.

Une glande de marquage de territoire se trouve sur leur ventre.

Le caecum est volumineux.

La température corporelle normale est de 36,8°C, la fréquence cardiaque de 150-300/minute, la fréquence respiratoire de 100-150/minute.

L’espérance de vie de 2 à 4 ans.

La maturité sexuelle est atteinte en 90 à 15 j pour la femelle, en 180 j pour le mâle.

La durée de gestation est de 3 mois, le nombre de petits est en moyenne de 5 (de 1 à 10). La durée de lactation est de 4 semaines.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralités rongeurs - lapins

20/04/2012

L'aube des oiseaux

Ce mardi 1er mai Natagora vous convie à découvrir (partout en Belgique) les oiseaux à l'heure où ils sont les plus actifs...

Renseignements et programme des balades gratuites:

http://www.natagora.be/index.php?id=1911

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Nature

01/04/2012

Anatomie du hamster

Anatomie du hamster:

 

imagesCATMS9AH.jpg

Le hamster est un mammifère rongeur de la famille des muridés. C'est un animal solitaire, à activité nocturne.

On rencontre plusieurs espèces: le hamster doré (syrien), le hamster russe, le hamster chinois....

C'est un animal compact à queue et pattes courtes mesurent de 5 à 20 cm en fonction des espèces. Le poids va de 45 gr à 150 gr en fonction là aussi des espèces.

Il possède 4 doigts à l'avant, 5 à l'arrière.

Sur les flancs, on trouve deux zones riches en glandes sébacées appelées "glandes du flanc". Elles ont un rôle dans le marquage du territoire.

Les dents sont au nombre de 2 pour les incisives et 6 pour les molaires, sur chaque mâchoire. Les incisives sont à croissance continue.

Il a des bajoues dans lesquelles il stocke la nourriture.

L'oesophage se termine par un pré-estomac séparé de l'estomac par un rétrécissement. Il s'y effectue une pré-digestion des aliments.

Les urines sont troubles et épaisses, de ph variable, elles contiennent de nombreux cristaux et des protéines.

La température corporelle normale est de 37 à 38°C.

La fréquence respiratoire: 60 à 140/minute.

La fréquence cardiaque: 250 à 500/minute.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralités rongeurs - lapins

20/03/2012

La maladie hémorragique du lapin

La maladie hémorragique virale du lapin (RHD)

img_lapin5_01[1].jpg

photo: Merial

Cette maladie est signalée pour la première fois en France en 1988 sur des lapins domestiques. Dans les élevages, la maladie apparait de façon brutale, la morbidité est de 30 à 80%, la mortalité supérieure à 50%.

Le virus est un calicivirus. La transmission se fait par contact direct avec les sécrétions de lapins contaminés ou par les fourrages contaminés par les malades.

La période d’incubation est très courte : de 1 à 3 jours. Le lapin est le plus souvent retrouvé mort avec une tâche de sang au niveau des narines. A l’autopsie, les lésions sont caractéristiques, dominées par des hémorragies.

Il n’existe aucun traitement. La prophylaxie se base sur la vaccination. Les nouveaux vaccins combinés contre la myxomatose et la maladie hémorragique du lapin peuvent être administrés dès l’âge de 5 semaines. Ils donnent une immunité qui débutera 3 semaines après la vaccination et durera un an.

Demandez conseil à votre vétérinaire.

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Maladies rongeurs-lapins

01/03/2012

Tortue: sortie d'hibernation

La sortie d'hibernation des tortues:

 

tortue_green[1].jpg

Précautions à prendre au réveil:

Baigner la tortue une à deux fois par jour dans de l'eau tiède (30 à 32°C) pour l'aider à se réhydrater et à éliminer les déchets azotés et électrolytes accumulés pendant des semaines dans la vessie et le côlon.

Dès que la tortue devient plus active, détecter tout signe suspect de maladie devant faire l'objet d'une visite chez le vétérinaire.

Placer l'animal dans un terrarium chauffé et l'exposer à des rayonnements UVb.

Veiller à ce que la tortue ait uriné plus de deux fois spontanément après son réveil. Si ce n'est pas le cas, prendre Rv chez son vétérinaire qui lui fera avaler de l'eau tiède par sonde oro-gastrique (1% de son poids).

Proposer dans un premier temps des aliments riches en eau, tel que concombre, avant de passer à une alimentation plus équilibrée sur le plan minéral.

Les tortues n'ayant ni bu ni mangé au cours de la semaine suivant leur réveil doivent faire l'objet d'une consultation chez le vétérinaire.

Article du Dr Schilliger (Manouria 10 mars 2007)

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralités reptiles

10/02/2012

Aliments pour rongeurs et lapins

Aliments Supreme Science Selective pour rongeurs et lapins

Supreme est le chef de file des fabricants d’aliment pour petits animaux au Royaume-Uni et a été la première société à commercialiser une marque haut de gamme de nourriture pour lapins.

Les aliments mono composés nutritionnellement complets sont extrudés, comprimés ou cuits, ils contiennent tous les nutriments qu’un petit animal a besoin en une bouchée.

Les doses journalières recommandées figurent sur les paquets.

La formulation pauvre en graisse, sans sucre rajouté aide à la prévention de l’obésité.

Les ingrédients spéciaux renforcent la fonction immunitaire et améliorent l’état de la peau et du pelage.

La formulation favorise la santé dentaire et aide à la digestion.

La gamme :

Science Selective Jeune Lapin, Science Selective  Lapin, Science Selective Lapin de plus de 4 ans, Science Selective Cochon d’Inde, Science Selective Chinchilla, Science Selective Souris, Science Selective Rat, Science Selective Octodon, Science Selective Hamster, Science Selective Furet.

http://www.supremepetfoods.com/

Ces aliments sont en vente chez votre vétérinaire.

 

science-fr[1].png

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralités rongeurs - lapins

01/02/2012

Devine qui vient manger chez nous aujourd'hui!

WE du 4 et 5 février 2012: Avec Natagora, comptez les oiseaux de votre jardin:

 

Mesange_bleue[1].jpg

 

Participez ! C’est très simple

1. Observez les oiseaux de votre jardin au moins une heure sur le week-end.
Si vous observez à plusieurs moments de la journée, ou un peu le samedi et un peu le dimanech, vous aurez plus de chance d'observer des espèces différentes.

2. Identifiez les oiseaux de votre jardin grâce à la brochure ou à la page décrivant les oiseaux de vos jardins: http://www.natagora.be/index.php?id=795
La brochure se trouve aussi dans votre magasin Tom & Co.

3. Pour chaque espèce identifiée, notez le nombre maximum d'oiseaux que vous avez observé en même temps. Vous pouvez le noter sur la dernière page de la brochure.


4. Encodez vos observations (accessible dès le 4 février 2012) ou envoyez le formulaire de la brochure par la poste.

Les résultats seront publiés sur ce site.

Participer vous ouvrira la porte à des richesses insoupçonnées dans votre jardin !

Pour bien reconnaître les différents oiseaux:

http://www.natagora.be/index.php?id=794

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Nature

01/01/2012

La douleur chez le chien

La douleur chez le chien:

Les manifestations de la douleur chez le chien sont très différentes selon le caractère et la résistance  à la douleur du chien.

Quelques astuces pour détecter la douleur de votre chien:

1. Changement de comportement: agitation anormale, agressivité ou à l'inverse dépression anormale, absence de réaction.

2. Déplacement différent: refus de bouger, tremblements, apathie, raideur.

3. Claudication, gêne ou changement dans la marche.

4. Vocalises: gémissements...

5. Perte d'appétit ou diminution de celui-ci.

6. Grognement lorsque vous le caressez ou le manipulez.

Quelles sont les causes de la douleur?

Les maladies articulaires, les interventions chirurgicales, les infections dentaires, les maladies (cancer...)

Que faire?

Lorsque votre chien présente des signes de douleur, il faut consulter votre vétérinaire. Il identifiera la cause de la douleur et  il prescrira les médicaments dont votre chien a besoin pour soulager ces douleurs.

Pour plus d'informations sur la douleur chez les chiens, consultez le site:

www.kimydog.com

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Maladies chien-chat

10/12/2011

Anatomie du cobaye

Anatomie du cobaye :

 

 

Le cobaye est un mammifère rongeur hystricomorphe herbivore à activité diurne, grégaire.

C’est un petit mammifère au corps compact, ramassé, sans queue, avec de courtes pattes. Il possède 4 doigts à l’avant, 3 à l’arrière. Ils ont une zone dépilée à l’arrière des oreilles, une glande sébacée au bas du dos.

Les dents sont à croissance continue suivant la formule :

Incisives : 1/1, Canine : 0/0, Prémolaires : 1/1, Molaires : 3/3. Les dents maxillaires (en haut) sont inclinées latéralement, les dents mandibulaires (en bas) médialement.

Le cobaye a une ouïe et un odorat très développés.

Le tube digestif est très long, plus de 2 mètres. Le canal inguinal reste ouvert. La symphyse pubienne est fibro cartilagineuse et se soude définitivement après l’âge d’un an.

Les femelles pèsent entre 700 gr et 1 kg, les mâles entre 850 gr et 1,200kg.

L’espérance de vie est en moyenne de 6 ans.

 

05-09-2011 011.jpg

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralités rongeurs - lapins

01/12/2011

L'alouette des champs

Article de la ligue de protection des oiseaux:

http://www.protectiondesoiseaux.be/index.php/faune/51-ooi...

Tout le monde connaît l’Alouette des champs, même si l’oiseau se fait rare dans nos campagnes où ses trilles ascendantes clamaient naguère les étés chauds au-dessus des champs de céréales lourdes en promesses de moissons dorées.

S’élevant par étages successifs vers les cieux tout en lançant son chant mélodieux, en trilles ininterrompues, l’Alouette atteint des hauteurs telles que l’œil nu a de la peine à la suivre. Elle se laisse ensuite chuter vers les labours où elle se pose après une magistrale ressource effectuée au ras du sol.

C’est, à l’origine, un oiseau des steppes, ce qui explique sa dépendance vis-à-vis des espaces dégagés. Elle peut aussi bien se rencontrer sur les pâtures ou les prés de fauche, les cultures, les bruyères et les schorres que sur les terrains portuaires exondés. L’espèce est donc peu représentée dans les régions les plus urbanisées ou les plus boisées.

L’Alouette fait son nid au sol. L’intensification de l’agriculture, l’emploi de pesticides, la progression de la culture du maïs impliquant des travaux du sol et le semis en pleine période de reproduction de l’oiseau sont donc des facteurs importants dans la régression de cette espèce. En outre, une influence directe sur la nourriture de l’espèce se marque tant au cours de la nidification (insecticides) qu’en dehors de celle-ci (herbicides).

L’Alouette se nourrit d’invertébrés vivant au sol, de graines et de parties de plantes. Si nos populations sont partiellement sédentaires, elles sont rejointes, de novembre à avril, par des individus venus du nord et du centre de l’Europe.

Fiche technique: Alouette des champs (Alauda arvensis)

Taille: 17/19 cm

Reproduction: 3 à 5 œufs

Couvaison: 11 à 14 jours

Sevrage: 20 jours (nidifuge)

alouette1[1].jpg

alouette[1].jpg

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races oiseaux

20/11/2011

Anatomie du lapin

Anatomie du lapin:

Le lapin fait partie de l'ordre des lagomorphes, famille des léporidés.

Il pèse de 600 gr à 8 kg selon les races.

Il possède des dents à croissance continue (10 à 12 cm par an pour les incisives). Sa formule dentaire est: Incisives: 2/1, Canines: 0/0, Prémolaires: 3/2, Molaires: 3/3. Soit 28 dents au total.

L'estomac a une paroi fine. L'intestin est très long, avec un large caecum occupant la majeure partie de l'abdomen.

Le coeur est de petite taille, la fréquence cardiaque de 270/minute, la fréquence respiratoire moyenne de 53 / minute.

La température corporelle normale est de 38,2 à 39,4°C.

Le champ de vision est de 190° pour chaque oeil. Une membrane nyctitante très développée recouvre la cornée.

Les oreilles sont fortement vascularisées.

Le squelette est très fragile, il représent 8% du poids vif, contre 13% pour le chat. Les risques de fracture sont importants aux pattes postérieures et aux vertèbres.

Les urines sont alcalines, parfois très colorées, normalement riches en cristaux triphosphates et carbonates de calcium.

La lapine possède de 8 à 10 mamelles.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralités rongeurs - lapins

01/11/2011

Le Barzoï (lévrier russe)

Le Barzoï (lévrier russe)

Borzoi female.jpg

 

Le barzoï pourrait être le résultat du croisement du lévrier d’Asie et du chien polaire Laïka, ou du Sloughi avec un chien autochtone à poils longs. La race aurait été fixée en Russie au 15ème siècle. Il fut longtemps le compagnon favori des grandes familles russes qui l’utilisait pour la chasse au loup.

 

Poids et taille :

Mâle : de 70 à 82 cm

Femelle : de 65 à 77 cm

Poids : de 35 à 45 kg

Caractère, aptitudes, éducation :

Ce grand seigneur apparemment flegmatique était un excellent chasseur pour le lièvre, le renard et le loup. Puissant, ardent, courageux, endurant, cet aristocrate est attaché souvent exclusivement à son maître. Il n’est pas très patient avec les enfants. Il est indifférent voire hostile envers les étrangers. C’est un bon gardien, peu aboyeur. Il peut être mordant vis à vis de ses congénères. Son éducation sera ferme mais douce, il ne supporte pas la brutalité.

 

D'après: "L'encyclopédie du chien" de Royal Canin

 Pour trouver un éleveur, cliquez sur les liens ci-dessous :

http://breeders.royalcanin.be/fr/chien/

http://www.srsh.be/pages-fr/ibd/index.html

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chiens

10/10/2011

Festival de la photo nature à Namur

Grand week-end de la Photo Nature et d’Art Animalier Aves-Natagora, les 14, 15 et  16 octobre 2011 à Namur

Dans le cadre du Festival Nature Namur, venez découvrir les nombreuses Expositions Photos et d’Art Animalier organisées par Aves-Natagora  en déambulant entre  plusieurs sites de caractère du Vieux Namur comme l’église St-Loup, la Galerie du Beffroi, le Palais des Congrès (ancienne Bourse de Commerce), la salle classée de la brasserie François,… et à l’Acinapolis à Jambes.

Au programme : près de 40 expositions de photographes,  parmi lesquels  Sergey Gorshkov photographe du célèbre National Geographic, l’exposition du GDT European Wildlife Photographer of the Year, un des deux concours les plus prestigieux d’Europe,  des conférences, les œuvres nominées du grand concours "Emotion’Ailes" et plus encore ...

 

L’édition 2011 sera rehaussée par une exposition de photos inédites du Roi Léopold III prises lors de ses expéditions tropicales. Plusieurs artistes mondialement connus exposeront leurs œuvres. Citons, entre autres,  le Russe Sergey Gorshkov, le Polonais Grzegorz Lesniewski ou encore le Finlandais Lassi Rautiainen.  De nombreux autres photographes belges, français, allemands,…  vous feront découvrir leurs plus belles images.  L’Art Animalier sera également représenté par des dessins, des sculptures…

Les artistes seront présents et vous  aurez  ainsi l’occasion de les rencontrer, notamment dans notre convivial « espace rencontre ».  

Plusieurs photographes donneront  une conférence gratuite au Palais des Congrès de Namur (Ancienne Bourse de Commerce).
Au menu des 7 conférences annoncées :
Le 14 octobre à :
19h30  Pascal Colomb et Denis Michez -Plan Maya et prairies fleuries
Le 15 octobre à :
14:00     Cindy Jeannon - Immersion dans la nature sauvage
15:00     Marc Steichen -  Luxembourg-Scandinavie, aller-retour
16:00     Lassi Rautiainen - Wildlife in Finland
17:00     Bruno Pambour - Jaguar - Llanos du Venezuela
Le 16 octobre à :
14:00     Walter Barthélemi  - Mon reflex et la vidéo HD
15:00     Denis Boucquey et Serge Sorbi- Antarctique

De belles découvertes en perspective...

Infos: Natagora

http://www.natagora.be/index.php?id=530&no_cache=1&am...

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité

01/10/2011

Les dangers de la maison pour le chat

 

 

 

 

 

 

 

 

Les dangers de la maison pour votre chat…

vigilance et prudence sont de rigueur !

http://www.royalcanin.be/_mdb/publi/53_Fiche%2023%20teled...

Article du Dr Bénédicte Flament

 

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Généralité chiens-chats

20/09/2011

La pie bavarde

Article du site de la ligue de protection des oiseaux:

http://www.protectiondesoiseaux.be/index.php/faune/51-ooi...

La Pie ne nécessite aucune description tant elle est connue de tous et tant elle est voyante et élégante avec son plumage noir et blanc et sa longue queue étagée à reflets métalliques.

On l’observe rarement seule, souvent en couple ou en petit groupe. Handicapée par sa longue queue et ses courtes ailes arrondies pouvant la gêner dans ses évolutions à l’intérieur de nos forêts denses, la Pie est davantage un oiseau de campagne où les cultures et les prairies, dans un paysage parsemé de grands arbres, boqueteaux et buissons, favorisent sa présence. Elle recherche volontiers le voisinage de l’homme, ce qui la conduit à nicher dans les villages et même en ville.

Omnivore, se contentant de tout et de rien, elle consomme une part importante d’insectes, de sauterelles, d’escargots et de limaces. Elle s’empare également de lézards, de petits rongeurs, de jeunes lapins, de petits oiseaux jeunes ou blessés et d’œufs. Elle ne dédaigne pas les graines de céréales,  les fruits, les glands, les déchets de cuisine. On peut l’observer régulièrement le long de nos routes dépiautant les cadavres d’animaux victimes du trafic routier.

Son nid est un édifice volumineux et sphérique, semblable à celui d’un Faucon crécerelle mais coiffé d’un dôme et installé, de préférence, à la cime d’un arbre élevé ou bien dans un arbre fruitier ou une haie épineuse. La ponte a lieu de fin mars à fin juin.

C’est une espèce sédentaire, ne se déplaçant pas au fil des saisons. Elle garde jalousement son territoire toute l’année. Inconsidérément taxée d’ennemie de nos bassecours et du petit gibier, la Pie est persécutée en tout temps par les campagnards et, surtout, par les chasseurs. Malgré cette lutte incessante, les effectifs de la Pie se maintiennent grâce surtout à sa vigilance et à ses qualités d’adaptation à vivre près des villes et dans nos grands parcs.

pie1[1].jpg

pie2[1].jpg

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races oiseaux

01/09/2011

Le basset hound

Le basset Hound :

 

 

 

Il est issu de croisements entre des bassets Artésien Normand, basset d’Artois et basset Ardennois.

 

Poids et taille :

De 33 à 38 cm

De 25 à 30 kg

 

Caractère, aptitudes et comportement :

Tenace, chassant au nez, possédant l’instinct de meute, doté d’une voix profonde et mélodieuse. Très endurant, placide, jamais agressif, son caractère bien trempé et entêté est légendaire. Il est talentueux en meute sur les traces du petit et moyen gibier (lapin, lièvre, sanglier, chevreuil). Affectueux et doux, il est recherché comme ami de la famille. Il lui faut une éducation ferme.

Sportif, il a besoin d’espace et de beaucoup d’exercice. Il ne supporte pas la solitude, craint la chaleur. Il faut régulièrement surveiller les oreilles et les yeux.

C’est un chien de chasse et de compagnie.

 

 

D’après « l’Encyclopédie du Chien de Royal Canin »

 

Eleveurs : pour trouver un éleveur, cliquez sur les liens:

 

http://breeders.royalcanin.be/fr/chien/

 

http://www.srsh.be/pages-fr/ibd/index.html

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chiens

20/08/2011

Nuit européenne de la "chauve-souris"

« La Nuit européenne des Chauves-souris » a lieu chaque année le dernier week-end d'août.

La 13e édition est  programmée pour le 27 août 2011.

Cette année encore, une cinquantaine de sites en Wallonie et à Bruxelles vous proposent balades nocturnes, projection d'un film, exposés, questions-réponses...

Chaque année, un thème différent est abordé. Dans le cadre de l'année internationale de la forêt et de l'année des chauves-souris, le thème de la 13e édition sera « Vol de nuit en forêt ».

Nous y aborderons les rapports complexes qui existent entre la forêt et les chauves-souris. En effet, loin de passer leur vie au fond des grottes, de nombreuses espèces sont dépendantes de la forêt, et d'une gestion à long terme de celle-ci!

 

En apprendre plus sur les chauve-souris:

http://www.natagora.be/plecotus/index.php?id=704

Le programme de cette nuit de la chauve-souris en Belgique:

http://www.natagora.be/plecotus/index.php?id=710

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité

10/08/2011

Le chat American Bobtail

Fichier:Bobtail Tabby Cat MISSI WITH BABY-1996.jpg

 

 

Le chat American Bobtail

 

 

 

Ce chat américain est rare hors des USA.

Le caractère « bobtail » c’est-à-dire queue écourtée est le résultat d’une mutation due à un gène dominant. A l’origine, la fourrure était courte, mais actuellement, on trouve aussi des individus à poils mi-longs.

 

Caractère :

Ce chat est calme, patient, débonnaire. Doux, il est très attaché à son maître. Il aime la compagnie de ses congénères et supporte les chiens. Il n’apprécie pas la solitude. C’est un excellent chasseur.

 

 

 

Sa maturité n’est atteinte qu’à l’âge de 2 ou 3 ans.

 

 

 

Extrait de l’encyclopédie du chat de Royal Canin

 

Eleveurs en Belgique :

 

http://breeders.royalcanin.be/fr/chat/

 

http://www.centralefeline.be/

 

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chats

01/08/2011

Devine qui papillonne?

Ce premier we d'août 2011, observez les papillons dans votre jardin et encodez vos observations et vos résultats sur www.papillonsaujardin.be

 

Les brochures permettant d'identifier les papillons sont disponibles dans les magasins Tom & CO.

 

 

Participez ! C’est très simple

1.Télécharger sur le site www.papillonsaujardin.be la brochure ou procurez vous une version imprimée
(disponible chez Tom&co)

2. Identifiez les papillons de votre jardin grâce aux photos en pages 4 et 5.

3. Suivez les instructions de la fiche de la dernière page et notez-y le nombre de papillons observés.

4. Encodez vos observations 


Les résultats seront publiés sur le site www.papillonsaujardin.be

 

Participer vous ouvrira la porte à des richesses insoupçonnées dans votre jardin

http://www.natagora.be/papillons

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité

20/07/2011

Le Welsh Corgi

Le Welsh Corgi:

Fichier:Pembroke Welsh Corgi 600.jpg

 

Les deux variétés Cardigan et Pembroke auraient des origines semblables. Cependant, certains les décrivent différentes : le Cardigan aurait été introduit par les Celtes au pays de Galles où il aurait été croisé avec des chiens nordiques et des bergers britanniques. Le Pembroke aurait été introduit par des tisserands flamands au Moyen-Âge et serait apparenté à certains chiens nordiques.

Les chiens de ces 2 variétés, du fait des croisements qui s’effectuèrent au XIXé siècle entre eux, renforcèrent leur ressemblance. Depuis 1934, ils ont chacun un standard distinct. Le Pembroke est le plus répandu et il doit ses lettres de noblesse au roi George VI, qui, en ayant offert un à sa fille, la reine Elisabeth II, l’introduisit à sa cour.

 

Taille et poids :

Cardigan mâle : 30 cm, 13 à 15 kg

Cardigan femelle : 30 cm, de 12 à 14kg

 

Pembroke mâle : 27 à 30 cm, 10 à 12 kg

Pembroke femelle : 25 à 27 cm, 10 à 11 kg

 

Caractère, aptitude et éducation :

Chien robuste, endurant, vif, actif, toujours en éveil et dur à la tâche. Il est fidèle, très doux avec les enfants, ni peureux, ni agressif. Une éducation ferme, sans brutalité, doit lui être donnée.

Il vit en appartement à condition de lui fournir régulièrement espace et exercice. Le brossage sera quotidien pour le Cardigan, hebdomadaire pour le Pembroke.

Chien de berger, d’utilité (recherche de drogues, secourisme), de garde et de compagnie.

 

Source : l’Encyclopédie du chien de Royal Canin

 

Pour trouver un éleveur, cliquez sur les liens ci-dessous:

 

http://breeders.royalcanin.be/fr/chien/

http://www.srsh.be/pages-fr/ibd/index.html

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Races chiens

10/07/2011

Atlas des oiseaux nicheurs de Wallonie

 

L’Atlas des oiseaux nicheurs de Wallonie

 

 C’est une oeuvre collective colossale! 655 observateurs

 

naturalistes bénévoles ont sillonné pendant 7 ans le territoire

 

wallon pour recenser toutes les espèces d’oiseaux nichant à

l’état sauvage, établir leur répartition, évaluer leurs effectifs et

mettre en évidence leur évolution 30 ans après la réalisation de

l’atlas 1973-1977.

 

Soutenue de bout en bout par la Région wallonne, l’oeuvre d’une

 

décennie trouve ainsi sa concrétisation finale dans un livre de 524

 

pages en format A4, très documenté (plus de 450 cartes et figures)

 

et richement illustré (plus de 500 photos).

 

Pour chacune des 173 espèces d’oiseaux indigènes et exotiques

acclimatés, trouvées entre 2001 et 2007, une double page

présente les cartes commentées de leur répartition, de leur

 

abondance et de l’évolution du peuplement, complétées d'une

 

description des habitats fréquentés. En outre, plusieurs chapitres

 

généraux fournissent successivement des repères géographiques pour mieux appréhender les résultats, une description détaillée de la méthodologie mise en oeuvre, une synthèse des résultats généraux et des grands traits de l’évolution depuis l’atlas belge des années 1973-1977, ainsi que la liste rouge 2010 des espèces menacées.

 

 

 

Richement illustré et documenté, l’Atlas se veut accessible à un large public. Il constitue une mine d’informations et, à coup sûr, est la pierre angulaire sur laquelle pourront s’appuyer le suivi de l’état de notre environnement et nombre d’actions de conservation de la Nature.

 

L’Atlas est une publication d’Aves et du Département de l’Etude du milieu Naturel et Agricole (DEMNA

 

– Service public de Wallonie) et constitue le 5ème  volume de la Série «Faune - Flore - Habitats».

 

 

Prix de vente: 39,90 €, via la Boutique de Natagora, notamment au point de vente de Bruxelles situé rue Marie-Thérèse 87 à 1210 Bruxelles – 02 280 64 93 – ouvert du mercredi au vendredi de  12h30 à 17h et le samedi de 13h30 à 17h.

 

 

 

 

 

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Livres

01/07/2011

Le botulisme dans les étangs

La bactérie: ennemie invisible
Le botulisme est une intoxication alimentaire causée par une bactérie anaérobe (cad se développant dans les milieux pauvres en oxygène), Clostridium botulinum, qui produit une toxine qui entraîne la mort par paralysie. La maladie se propage entre autres par l’intermédiaire de la nourriture contaminée par cette toxine.
Les oiseaux contaminés ont des difficultés à se mouvoir et présentent une paralysie progressive des pattes, des ailes et du cou. La mort survient rapidement ensuite par paralysie du système respiratoire ou noyade des oiseaux. La décomposition des dépouilles d'oiseaux ayant été contaminés par la toxine provoque ensuite une contamination en chaîne, notamment des oiseaux qui s'alimentent d'asticots qui se développent sur les cadavres (mouches à viande) ou des charognes elles-même. Un seul asticot contient assez de cette toxine pour provoquer la mort d'un canard colvert.
 
Que faire contre le botulisme ?
Les animaux morts doivent être acheminés par les autorités ou associations compétentes vers un centre crématoire où ils seront incinérés. Lorsqu’ils sont encore vivants, ils doivent être évacués rapidement vers des centres de revalidation (CROH, CREAVES) où ils recevront des soins adaptés, notamment un sérum de l’Institut Pasteur.
On peut aussi agir préventivement ou curativement sur le milieu en l’aérant. La projection d'eau fraîche à l'aide de puissantes pompes ou de fontaines permet d’augmenter le taux d'oxygénation de l'eau du site contaminé. La pollution généralisée des eaux de surface, notamment par les phosphates et les nitrates, favorise également le développement de la bactérie et l’apparition de la maladie. Il est donc nécessaire de limiter au maximum tout apport de ces polluants dans le milieu.

Que peut faire monsieur et madame tout le monde ?
Le problème principal dans les villes, c’est le nourrissage des oiseaux d’eau. Il ne faut pas donner du pain et d’autres nourritures qui, jetés dans l’eau, fermentent et favorisent le développement de la bactérie et donc la contamination des aliments. Ce faisant, vous contribuez aussi à limiter les populations de rats et tous les problèmes sanitaires qui y sont liés.

Source: www.cowb.be

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Actualité, Maladies oiseaux

20/06/2011

Les extrudés pour les rongeurs

Les extrudés pour rongeurs :

 

Les lapins, cobayes, chinchillas sont par nature des herbivores qui ont besoin d’un régime alimentaire riche en fibres (20%) et pauvre en amidon. Le procédé de fabrication doit garantir que les granulés contiendront des fibres longues, non moulues et riches en silicates, à l’instar de celles présentes dans les aliments naturels. Ces fibres longues favorisent une mastication et un transit intestinal bien meilleurs que les fibres finement moulues.

 

Les problèmes dentaires sont courants chez les lapins, cobayes et chinchillas. C’est le plus souvent la conséquence directe d’une alimentation inadaptée, car inefficace pour l’usure des dents en perpétuelle croissance. L’ajout dans les extrudés de fibres longues non moulues et à haute teneur en silicates assure une mastication maximale et donc une usure dentaire et une bonne santé buccale.

 

Les lapins, cobayes et chinchillas mangent toute la journée. La combinaison d’éléments peu énergétiques, pauvres en amidon et riches en fibres alimentaires longues assure un régime digeste et équilibré. L’animal gardera ainsi son poids idéal.

 

L’adjonction d’au moins 10% de légumes frais garantit  un goût délicieux et donc une bonne appétence.

 

L’ajout de vitamines favorise un bon état général de santé.

Vitamine A pour le renouvellement des cellules cutanées, la vue, la reproduction et le métabolisme.

Vitamine D3 : contribue à éviter toute fragilité des tissus osseux.

Vitamine E et C : augmentent la résistance naturelle de l’organisme. La vitamine C est fondamentale pour le cobaye qui ne la synthétise pas et doit absolument en trouver dans sa nourriture.

L’addition de prébiotiques favorise l’équilibre de la flore intestinale.

Les acides gras essentiels oméga 3 et 6 assurent une peau saine et un pelage brillant.

L’extrait de Yucca permet la diminution des odeurs des excréments.

 

 

Gamme d’aliments Versele Laga : Cuni complete, cavia complete et chinchilla complete

08:04 Écrit par Dr F. Henin dans Généralités rongeurs - lapins